Un détenu retrouvé pendu dans sa cellule de la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse

Publié le
Écrit par Marie Martin (avec AFP)
Le détenu avait été transféré de Muret à Seysses, après des incidents.
Le détenu avait été transféré de Muret à Seysses, après des incidents. © Thierry Bordas/La Dépêche du Midi/MaxPPP

Un homme d'une trentaine d'années a été retrouvé mort dans sa cellule de la prison de Seysses au sud de Toulouse. Une autopsie va être réalisée dans les prochains jours. Ce détenu devait comparaître le 11 janvier pour menaces sur les surveillants.

Le parquet de Toulouse a confirmé l'information ce samedi 8 janvier : un détenu de la maison d'arrêt de Seysses près de Toulous a été retrouvé pendu dans sa cellule. 

Une enquête a été ouverte pour recherches des causes de la mort et une autopsie sera réalisée dans les prochains jours. L'homme, âgé d'une trentaine d'années, avait été transféré en novembre dernier de la prison de Muret (31) à celle de Seysses et placé à l'isolement. Il n'avait pas exprimé d'idées suicidaires, selon le parquet.

Il devait comparaître devant la justice mardi 11 janvier pour "menaces sur les surveillants pénitentiaires et dégradation par moyen dangereux de sa cellule" du centre pénitentiaire de Muret. 

L'avocate du détenu, maître Séverine Faine, a indiqué que le tribunal avait ordonné une expertise psychiatrique sur son client mais qu'elle n'était "pas encore" en possession des résultats.
L'audience en comparution immédiate aura tout de même lieu le 11 janvier à Toulouse, "afin que le tribunal constate l'extinction de l'action publique pour cause de
décès", a-t-elle expliqué.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.