Variole du singe : confirmation d'un premier cas en Occitanie, 51 cas en Espagne

Publié le
Écrit par Sylvain Duchampt avec AFP

Mercredi 25 mai, l'Agence régionale de santé d'Occitanie confirme un premier cas de variole du singe (Monkeypox) dans la région. Cet homme a été pris en charge médicalement et isolé dès la suspicion de son infection. De l'autre côté des Pyrénées, le nombre de malades augmente en Espagne.

"A ce stade, son état de santé n’inspire aucune inquiétude." Dans un communiqué diffusé mercredi 25 mai, l'Agence régionale de santé se veut rassurante sur la découverte d'un premier cas de variole du singe (Monkeypox) en Occitanie. La personne contaminée, un homme, a été "pris en charge médicalement et isolé dès la suspicion de son infection."

L'ARS ne fournit pas plus d'informations sur ce cas, que ce soit son âge ou le département où il réside. 

Santé Publique France et l’ARS mènent une enquête épidémiologique afin "de recenser les personnes ayant été en contact étroit avec ce patient" et "limiter la propagation du virus".

Infection par "contact étroit"

Après une période d’incubation pouvant aller de 5 à 21 jours, l’infection débute par de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et une asthénie. Le patient développe ensuite une éruption cutanée sous forme de "vésicules remplies de liquide qui évoluent vers le dessèchement, la formation de croutes puis la cicatrisation". La maladie dure généralement de 2 à 3 semaines.

La maladie est généralement bénigne et on pense que l'infection nécessite un contact étroit avec une personne infectée.

Selon Santé Publique France, 5 cas confirmés de Monkeypox ont été rapportés en France, le 24 mai 2022 : 3 en Ile-de-France, 1 en Auvergne-Rhône-Alpes et donc 1 en Occitanie.

Deux foyers identifiés en Espagne

En revanche, chez nos voisins espagnols, cette maladie semble se propager rapidement. Mercredi 25 mai, 51 cas sont confirmés et des dizaines d'autres suspectés. Deux importants foyers de contamination ont été identifiés par les autorités sanitaires locales. L'un dans un sauna gay à Madrid, El Paraiso, l'autre lors de la Maspalomas Pride, qui s'est déroulée du 5 au 15 mai dernier sur l'île de Grande Canarie, aux Canaries, rassemblant plusieurs dizaines de milliers de participants.

La grande majorité des personnes atteintes par la variole du singe ou soupçonnées de l'être, dans la péninsule ibérique, sont des jeunes hommes, ayant en moyenne 35 ans. Les autorités espagnoles annoncent s'attendre à une augmentation à venir du nombre de contaminations.