• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO - Stadium acquis à l'OM, “Soucasse dégage” : la soirée cauchemar du Toulouse FC

L'immense banderole déroulée samedi dans le Stadium / © MaxPPP
L'immense banderole déroulée samedi dans le Stadium / © MaxPPP

Malgré l'assurance de jouer l'an prochain encore en Ligue 1 (grâce à la défaite de Caen à Lyon), le TFC a encore passé une bien mauvaise soirée samedi face à Marseille. 

Par Fabrice Valery

Les saisons se suivent et... se suivent ! On pourrait penser que Toulouse, en assurant son maintien dans l'élite à une journée de la fin de la Ligue 1, a satisfait ses supporters. On en est loin.  

Encore une fois, le Toulouse FC a fini sa saison à domicile dans une étrange ambiance. Banderole de démission du président délégué, Stadium acquis à l'adversaire marseillais et le tout avec 5 buts encaissés dont deux dans les arrêts de jeux. On a connu mieux.

Un petit Vélodrome

D'abord, il y a cette ambiance étrange : alors que le préfet de la Haute-Garonne avait pourtant interdit l'accès au Stadium aux supporters de l'OM, après les incidents la semaine passée à Marseille, que tout signe distinctif aux couleurs de l'OM (maillot, écharpe, casquette) était en théorie interdit (alors que notre journaliste a constaté en fait que des supporters étaient acceptés au stade avec des équipements de Marseille), le Stadium s'est une nouvelle fois transformé en petit Vélodrome. 
Malgré l'interdiction, ce supporter de l'OM a pu accéder au Stadium / © France 3
Malgré l'interdiction, ce supporter de l'OM a pu accéder au Stadium / © France 3

Venus de toute la région, plutôt que de supporter le TFC, ils ont chanté pour Marseille. 

Le président délégué dans le viseur

Le TFC est actuellement 15ème du championnat et n'assure donc son maintien qu'à l'avant-dernière journée de Ligue. On sait que le lien est cassé entre le club et ses plus fidèles supporters.

Samedi soir, le virage a déroulé une immense banderole marquée d'un "Soucasse dégage", référence à Jean-François Soucasse, président délégué du club, à qui le propriétaire Olivier Sadran, qui souhaite prendre du recul, a laissé les clés.

Une banderole dissimulée sous celle remerciant le joueur Yannick Cahuzac, qui quitte le club.

Prévu en septembre, le rapprochement avec "un grand club" n'a jamais eu lieu

Olivier Sadran qui, en juin 2018, il y a près d'un an, avait annoncé qu'il allait ouvrir le capital du TFC "à un très grand club européen". Il s'agissait de Manchester City. Le président-propriétaire toulousain avait même pris le risque d'annoncer que cela serait engagé en septembre 2018. 

Et puis plus rien. Les discussions ne sont pas allées à leur terme. Et les supporters toulousains, les vrais, n'en peuvent plus d'attendre un club capable de jouer autre chose que le maintien. 

Sur le même sujet

Aude : des vendanges inespérées après les inondations d'octobre 2018

Les + Lus