Viol présumé à Sciences Po Toulouse : placé en garde à vue, l’agresseur de la jeune étudiante a été mis en examen

Placé en garde à vue après son Interpellation ce jeudi après-midi, l’ancien étudiant de Sciences Po à Toulouse, désigné comme l’agresseur de Juliette a été mis en examen. Juliette, cette étudiante du même IEP avait déposé plainte contre lui pour viol.

Les actuels locaux de l'IEP, rue des Puits Creusés à Toulouse.
Les actuels locaux de l'IEP, rue des Puits Creusés à Toulouse. © Laurence Boffet / France 3 Midi-Pyrénées

L’ancien étudiant de Sciences Po à Toulouse était placé en garde à vue depuis ce jeudi, il vient d’être mis en examen. Juliette, une jeune étudiante, également à l’IEP de Toulouse avait déposé plainte le 6 février dernier contre le jeune homme pour un viol qui aurait eu lieu en 2018. "Il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire assorti de diverses obligations destinées à préserver le bon déroulement des investigations qui doivent se poursuivre", a précisé le le procureur de la République Dominique Alzéari.

L'étudiante avait dénoncé sur les réseaux sociaux, les viols qu'elle aurait subis lors de son intégration. Elle avait porté plainte et l'ex étudiant de l'IEP Toulouse a été placé cette semaine en garde à vue. Ce soir il a été mis en examen, a confirmé le procureur de la République, Dominique Alzeari.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers violence