Cet article date de plus de 4 ans

Un détenu essaye d'installer une piscine gonflable dans sa cellule, près de Toulouse

Un détenu de la maison d'arrêt de Seysses en Haute-Garonne a tenté de faire passer une piscine gonflable dans sa cellule. La "pool-party" n' a pas eu lieu car des gardiens ont confisqué l'objet avant qu'il soit rempli d'eau.

© MAXPPP
Installer une piscine dans une cellule de quelques m2 et faire trempette dans le dos des gardiens, c’était le projet estival d’un détenu de la maison d’arrêt de Seysses qui souffrait probablement de la chaleur.

Le Toulousain de 25 ans, en détention préventive pour des affaires de vol, avait prévu de dissimuler sous ses vêtements une piscine gonflable, récupérée au parloir.

Mais la pool-party n’a pas eu lieu, les gardiens ayant saisi l’objet. Selon l’avocat du détenu, Me Etelin, son client "souffrirait de problèmes de dos" et voulait simplement utiliser cette mini-piscine pour se relaxer. Mais avec une piscine de cette taille, il n’aurait sans doute pas pu faire plus qu'un bain de pieds.

La blague n'a pas amusé les gardiens, qui ont en plus découvert un téléphone portable. Le détenu a reçu une sanction administrative de deux semaines en cellule disciplinaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers prison justice société