Hautes-Pyrénées et Lot : Emmanuel Macron évoque ses terres de coeur pour parler de la France dans «Zadig»

Dans une interview accordée à la revue « Zadig », le Président évoque sa vision de la France et fait pas mal de références à la région Occitanie. De ses vacances passées dans les Hautes-Pyrénées (pas seulement d’enfance chez sa grand-mère) à son attachement particulier au Lot. Extraits...

Emmanuel Macron au Pic du Midi le 26 juillet 2018.
Emmanuel Macron au Pic du Midi le 26 juillet 2018. © Bob Edme/MAXPPP

Un pouvoir trop centralisateur dirigé par un Président trop parisien, voilà souvent les deux reproches contre lesquels ont dû s’ériger les chefs d’Etat Français. Eric Fottorino et François Vey prennent donc soin dès l’entame de la rencontre de poser la cartographie de l’ancrage d’Emmanuel Macron.

Les Hautes-Pyrénées, son "autre centre de gravité"

Ce dernier d’évoquer « une carte sensible entre deux pôles que sont Amiens et les Pyrénées ». Les Hautes-Pyrénées et Bagnères-de-Bigorre décrites comme « mon autre centre de gravité ». « A Campan, sur le col, vivent encore quelques-uns de mes meilleurs amis » raconte le Président avant de déclarer solennellement « Mais j’ai vu Bagnères-de-Bigorre s’arrêter ». Et Emmanuel Macron d’évoquer la désindustrialisation :

Puis, d’un seul coup, la ville s’est comme figée. Les jeunes ont de moins en moins trouvé d’emplois, ils sont partis. Je revenais chaque été et retrouvais la même ville. Elle s’était arrêtée dans sa prospérité, avant de se relancer avec le thermalisme qui draine une population plus âgée.

Emmanuel Macron dans "Zadig"

Retrouver l'article complet sur notre blog. Le chef de l'Etat évoque aussi le Lot...

"Il y a des villes et des départements où l’on peut prendre le pouls des choses. J’aime particulièrement, le Lot, Figeac, Cahors…".

Interview intégrale à retrouver dans le dernier numéro de la revue « Zadig » : « Ma France », grand entretien avec Emmanuel Macron par Eric Fottorino et François Vey.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique emmanuel macron médias économie témoignage société