A Argeles-Gazost, les thermes entament leur saison

Publié le Mis à jour le

La saison a commencé ou va commencer pour les stations thermales des Pyrénées. A Argelès-Gazost, le coup d'envoi pour les curistes, c'est en ce moment. Les salariés eux, sont à pied d'oeuvre depuis plusieurs semaines pour que tout soit fin prêt.

Fermé depuis novembre comme la plupart des stations thermales, les thermes d'Argeles-Gazost entament leur saison 2014 cette semaine. Et avant d'accueillir les premiers curistes, il faut désinfecter tout l'établissement et notamment ses kilomètres de tuyauterie. Sans cela, l'Agence régionale de santé ne permettra pas l'ouverture.

Une chasse bactériologique qui se poursuit toute la saison et reste une des principales préoccupations de l'établissement.
Ouverture des thermes d'Argeles-Gazost

Faute de demande, les stations thermales sont en général fermées l'hiver. Seuls les espaces thermoludiques restent accessibles. A Argelès-Gazost, ces deux activités permettent de salarier à l'année 14 personnes. Les 31 autres ne travaillent que les 9 mois d'ouverture, d'avril à novembre cette année.

Argeles-Gazost avec son eau chloro-sulfurée-sodique, est spécialisé dans la phlébologie et les traitements ORL. C'est aussi une des 5 stations françaises spécialisées dans le traitement du lymphoedeme, la principale complication chirurgicale du cancer du sein. Les thermes ne sont ouverts que le matin, faute de débit suffisant à la source. L'an dernier, 1315 curistes y ont suivi des soins.

La région Midi-Pyrénées est la quatrième de France pour le chiffre d'affaire généré par le thermalisme, avec 46 millions d'euros.