• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Asson : Léon Laclau, prêtre révoqué, défend le mariage des ecclésiastes dans l'Église catholique

Léon Laclau a été révoqué en 2007 à cause de sa relation avec une femme. / © E.Fillon
Léon Laclau a été révoqué en 2007 à cause de sa relation avec une femme. / © E.Fillon

Léon Laclau a été forcé de quitter l'institution en 2007 car il était en concubinage avec une femme. Alors que le sommet sur les abus sexuels se déroule actuellement au Vatican, il défend le mariage des prêtres, interdit depuis presque un millénaire.

Par Margaux Dubieilh

Plus de 10 ans après son renvoi de l'Église catholique, Léon Laclau témoigne. Il témoigne de son histoire, mais dénonce aussi le silence de l'institution religieuse. 
 

Frustration affective et sexuelle

En 2007, cet ex-prêtre avait été révoqué car il avait commis l'interdit : il était en concubinage avec une femme. À l'époque, c'était Mgr Moleres, évêque de Bayonne, qui l'avait obligé à quitter le clergé. Un an plus tard, Léon Laclau s'était marié avec sa concubine. 

Aujourd'hui, il aimerait que les ecclésiastes puissent avoir le droit de se marier. Pour lui, le voeu de célibat est aussi synonyme d'insatisfaction : 

Il y a une réelle frustration affective et sexuelle, qu'on le veuille ou pas. Il ne faut pas non plus prendre de raccourcis trop simplistes, un prêtre célibataire ne sera pas forcément pédophile. 

Il dénonce avant tout le fonctionnement de l'Église catholique, qu'il définit comme une "institution opaque et autoritaire".
 

Mariés pendant 1000 ans

Les prêtres ont interdiction de se marier depuis presque mille ans. Mais ce célibat forcé n'a pas toujours existé : déjà, parmi les Compagnons du Christ, certains étaient mariés. Pierre, premier évêque de Rome, avait une femme. Puis vers l'an 305, pendant le Concile d'Elvire, l'église interdit aux membres du clergé de prendre une épouse pour atteindre une certaine élévation morale. 

Cette interdiction ne sera pas respectée : de nombreux prêtres se sont mariés, certains papes ont même eu des enfants (Félix III, Hormisdas). Finalement, Gregoire VII imposera d'avantage de rigueur aux écclesiastes vers le XIe siècle, punissant ceux qui ne respectent pas la règle. L'obligation de célibat est donc réitérée lors du Concile du Latran II en 1139. 
 

Transformation radicale

Avec le sommet sur les abus sexuels qui se déroule au Vatican jusqu'à dimanche, l'Église donne la parole aux victimes des prêtres pédophiles. 190 représentants catholiques, réunis autour du pape François, vont discuter de cette problématique à huis clos. Peut-être est-ce le point de départ d'un changement radical au sein de l'institution catholique. Et pour Léon Laclau, l'autorisation de se marier doit faire partie de cette transformation:

Le mariage des prêtres ne va pas apporter toutes les solutions à l'organisation de l'Église. Mais en tout cas, ça va dévérouiller quelque chose.

Léon Laclau, ex-prêtre catholique, défend le mariage chez les ecclésiastes

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus