Hautes-Pyrénées. L'Altitoy, de retour pour une 13e édition

Publié le Mis à jour le

La course de ski alpin en équipe se déroule du 19 au 20 mars 2022. Près de 400 participants sont venus se frotter à des parcours ambitieux.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"Avec un ski qui a cassé, pour les descentes ce n’est pas terrible mais c’était un super parcours", se réjouit Raphaël, l’un des 400 concurrents de la course d’Altitoy 2022. Pour cette première journée de course de ski alpin en binôme, les sportifs ont pu découvrir les alentours du Pic du Midi de Bigorre.  

Une course aux valeurs montagnardes

"La particularité de la course c’est que tout le monde peut appréhender et faire connaissance avec le milieu du ski alpiniste et le milieu montagnard", explique la présidente de l’association de l’Altitoy, Florence Amary. En effet, deux parcours sont proposés : un difficile et un plus "populaire". Pour le parcours difficile les coureurs doivent parcourir 2.500 mètres de dénivelé positif sur une distance de 24 km. Le deuxième, plus abordable, va jusqu’à 1.200 mètres de dénivelé sur 12 km. Finalement, c’est moins de trois heures de course pour les plus rapides, le double pour les derniers mais tous profitent du spectacle de la course.

durée de la vidéo: 00 min 20
Altitoy OFF ©FRTV. Images drone : Overshot Media

"Le fait que ce soit une course en équipe appelle de l’entraide, de la solidarité et de la coopération. On retrouve donc toutes ces valeurs des montagnards et ce qui fait vraiment l’essence de cette course de montagne", rappelle Florence Amary. La règle est claire : on ne peut pas passer la ligne d’arrivée sans son coéquipier. "Si y en a un qui part plus vite que l’autre on s’attend dans tous les cas", raconte Raphael. "C’est super de pouvoir être avec un copain et de courir ensemble", confirme Yann son coéquipier.  

Altitoy, l'incontournable 

À l’origine, la course n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui : "C'était la course d'une petite équipe du pays basque amoureuse du pays Toy, au fur et à mesure des années et des liens avec les habitants du pays Toy, la course a grandi jusqu'à devenir une course de niveau international", raconte Florence Amary. Et pour preuve, aujourd'hui, près de deux tiers des participants sont de nationalité espagnole. Une fois encore la dimension de partage semble centrale dans cet événement sportif biannuel.  

La course se déroule sur deux jours. Demain, le dimanche 19 mars, aura lieu la deuxième journée autour de la station de Luz Ardiden.