Lourdes : les Italiens de retour en pèlerinage, mais pas de miracle pour le commerce local

Le pèlerinage national italien débute ce lundi à Lourdes. 1500 personnes sont attendues contre 5000 lors d'une année normale. Pour autant, hôteliers et restaurateurs disent ne pas voir le bout du tunnel.

Le pélerinage national italien a débuté ce lundi 27 septembre 2021 sur la grande esplanade du sanctuaire. 1500 personnes sont attendues alors que 5000 à 6000 fréquentaient le site à la fin septembre dans une année normale.

Les Italiens constituent la deuxième nationalité la plus représentée à Lourdes après les Français, mais ce n'est pas cet afflux qui rassure les commerçants. "L'organisateur Unitalsi possède des hôtels et des restaurants avec lesquels nous sommes en concurrence directe, une concurrence un peu déloyale dans la mesure où il s'agit d'une association qui bénéficie d'avantages, explique Bernard Eloi, propriétaire de l'hôtel d'Espagne et de la brasserie "Le Bogedon". 

"On ouvre, on ferme !"

Le contexte reste de toutes façons compliqué : "on ouvre, on ferme ! On ouvre, on ferme ! Actuellement, on a 10 chambres d'occupées sur 130. La restauration a bien marché les deux premières semaines de septembre mais depuis, c'est le calme plat".

Même constat, à une exception près dans d'autres établissements. S'il y a forcément plus de monde et plus d'établissements ouverts que l'année dernière à la même époque, la situation est loin d'être folichonne. "Ce n'est pas régulier, confie Mouloud Idiri gérant de deux hôtels dont Le Luxembourg. C'est tellement calme qu'on a fermé un des deux hôtels".

Embellie en octobre ?

"C'est le même schéma partout : certains ouvrent parce qu'ils vont recevoir un groupe et après ils ferment. Il y a de petits hôtels qui ouvrent mais sans personnel. Moi je suis le gérant et je fais les chambres, la réception. Il y a juste une femme de chambre qui m'aide. Même les grands hôtels qui recevaient des groupes de 70 personnes ne reçoivent plus, dans le meilleur des cas, que 20 personnes. Et c'est très aléatoire".

Les hôteliers et les restaurateurs disent attendre le pèlerinage du Rosaire qui se déroule traditionnellement la première semaine d'octobre. Ce rendez-vous annuel dominicain rassemble des croyants français et leurs accompagnants. 20.000 personnes avaient participé en 2019. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie religion société covid-19 santé