Rugby : la mort d'Henri Rancoule, l'ancien ailier du FC Lourdes et du XV de France a quitté la planète ovalie ce lundi

Le monde du rugby perd un de ses membres les plus prestigieux : trois fois champion de France avec le FC Lourdes et cinq fois vainqueur du Tournoi des 5 Nations sous le maillot tricolore entre 1955 et 1962, Henri Rancoule a quitté la planète ovalie, à Lourdes (Hautes-Pyrénées) ce lundi 15 mars.

Il a joué aux côtés de Jean Prat, celui que les Anglais ont baptisé "Mister Rugby", un hommage historique. Henri Rancoule, ailier droit du "grand FC Lourdes" des années 1950 et du XV de France, vient de quitter la planète ovalie ce lundi 15 mars à l'âge de 88 ans.

Né à Bram (Aude) il y a débuté sa carrière rugbystique, puis a joué à l'US Carcassonne, avant de signer au FC Lourdes au début des années 1950 puis au Stadoceste Tarbais en 1961, après un passage au RC Toulon.

Le palmarès d'un champion

Avec les clubs Hauts-Pyrénéens il a tout connu :

  • 3 victoires en challenge Yves Du Manoir en 1953, 54 et 56 à Lourdes
  • toujours à Lourdes, 3 titres de champion de France en 1956, 57 et 58, après n'avoir perdu qu'en finale en 1955
  • 5 victoires en 6 participations au Tournoi des 5 nations, pour 27 sélections à l'aile droite du XV de France entre 1955 et 1962 (la dernière en jouant à Tarbes).

Henri Rancoule a choisi de faire honneur à ses racines en terminant sa carrière à l'US Carcassonne à la fin des années 1960.

Ce rugbyman du plus haut niveau international a su réussir sa reconversion en prenant la direction de complexes hôteliers dans la cité bigourdane.

Apprécié et respecté dans la "Cité Mariale", il a reçu nombre d'hommages suite à l'annonce de sa disparition, dont celui du Président de la FFR..

Le fils dans les pas du père

Ces messages de condoléances s'adressent à sa famille, au sein de laquelle son fils Jean-Michel Rancoule a lui aussi une grande carrière rugbystique, principalement au Stade Toulousain.

Né à Lourdes il y a 62 ans, Jean-Michel a fait ses classes dans l'ancien club de son père, avant de rejoindre les Rouges et Noirs en 1978 : il y a évolué jusqu'en 1992, remportant 3 titres de champion de France et 1 challenge Yves Du Manoir. Il y est devenu un proche de Guy Novès et, après la fin de sa carrière de joueur, il a été nommé Directeur Technique puis chargé du recrutement de 1997 à 2015.

Point commun avec son père il a également réussi sa reconversion dans le secteur de l'hôtellerie.