Pollution : la qualité de l'air se dégrade en Occitanie, une alerte mise en place en Haute-Garonne

Le temps froid contribue à dégrader la qualité de l'air en Occitanie, notamment dans les Hautes-Pyrénées et en Haute-Garonne, ce samedi 13 janvier. Une procédure d'alerte a été mise en place dans le premier département.

Une dégradation de la qualité de l'air est constatée depuis ces derniers jours dans plusieurs départements d'Occitanie, indique l'Atmo, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air. Celle-ci perdure ce samedi 13 janvier.

Selon son indice de la qualité de l'air, celle-ci est "mauvaise" dans les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne, le Gard dans le secteur de Nîmes et dans l'Hérault, aux alentours de Montpellier, indique l'Atmo.

En Haute-Garonne, les particules fines sont particulièrement présentes à l'ouest de Toulouse. 

Une alerte à la pollution mise en place dans les Hautes-Pyrénées

Une alerte à la pollution est par ailleurs mise en place dans les Hautes-Pyrénées. 

La qualité de l'air est classée comme mauvaise de niveau 4 par l'organisme dans les quatre départements, sur une échelle allant de 1 (bon) à 6 (extrêmement mauvais).

La persistance d'une "masse d'air froide"

En cause notamment, le froid mais aussi la persistance d'une "masse d'air froide" dans la région."Les conditions météorologiques anticycloniques et froides n'ont pas permis de disperser les particules en suspension issues majoritairement de la combustion de biomasse", indique l'Atmo. 

S'il "n'est pas prévu de persistance" de l'épisode de pollution dans les Hautes-Pyrénées, les niveaux devraient rester les mêmes de dimanche 14 janvier.

Le dernier épisode datait quant à lui du 18 décembre.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité