Trail : c'est parti pour le Grand Raid des Pyrénées

La 15ème édition du Grand Raid des Pyrénées (GRP) a débuté ce jeudi 24 août et se déroule jusqu'au 28 août dans la vallée d'Aure. Le plus grand trail des Pyrénées propose 6 parcours et 6 courses. Il accueille près de 6.000 participants.

Il faut avoir le cœur bien accroché mais surtout les jambes qui suivent. La course du Grand Raid des Pyrénées (GRP) a débuté ce jeudi 24 août dans les Hautes-Pyrénées. Après deux ans compliqués à cause du Covid, les passionnés de course en montagne ont répondu présents cette année. Plus de 6 000 participants sont attendus sur quatre jours pour 6 parcours et 6 courses.

L'engouement se confirme au fil des ans

Les coureurs sont partis ce matin, très motivés. On a passé un cap avec plus de 6000 inscrits cette année. On a démarré il y a 15 ans avec 400 participants. L'engouement monte en puissance chaque année. Depuis toutes ces années, on a essayé de garder la convivialité, le partage, et le plaisir et c'est ce qui plaît aux coureurs.

Simon Accarier, président du Grand Raid des Pyrénées

Des courses dans des décors sauvages, des pentes raides avec des dénivelés qui peuvent aller jusqu'à 10000 mètres pour l'ultra trail.

Dès le départ d'une des courses ce matin de Vieille Aure dans les Hautes-Pyrénées, une fanfare a célébré le départ des coureurs. Ils partaient pour le "Tour du Moudang" de 63 kilomètres.

"C'est très dur"

Le parcours comprend de nombreuses parties sur des sentiers de montagne où il n’est pas facile de courir, en particulier dans la zone du Néouvielle et dans le secteur du Moudang. Du coup tout au long de la montée, les encouragements du public sont nombreux. 

Car pour ces coureurs venus du monde entier, le GRP est le plus grand trail des Pyrénées, alors pas question d'abandonner. En pleine ascension du massif, certains le concèdent "C'est très dur", ou encore un autre coureur interrogé à son passage : "Là ça va, mais ça commence à piquer dans les jambes !".

Les parcours sont plus rudes 

Pour réussir de telles performances sportives, il y a beaucoup d'heures d'entraînement et les participants n'hésitent pas à s'octroyer des pauses car ce trail est réputé très difficile. 

La vraie particularité dans les Pyrénées, c'est son côté sauvage qu'on a encore, les parcours sont plus rudes et plus extrêmes que dans d'autres massifs. C'est une vraie spécificité du GRP. On a des coureurs très entraînés et très aguerris. Ils débutent souvent avec les courses de 40 ou 60 kilomètres. On ne s'improvise pas pour l'ultra-trail de 160 kilomètres.

Simon Accarier, président du Grand Raid des Pyrénées

Les premiers traileurs du 60 kilomètres ont franchi la ligne d'arrivée à Vieille Aure vers 13h ce jeudi après avoir grimpé pendant 7 heures. Une vraie satisfaction. La prochaine course la plus attendue débute demain 26 août, celle l'ultra trail de 160 kilomètres et ses 10.000 mètres de dénivelé. En espérant que les orages ne viennent pas gâcher la fête. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité