Hautes-Pyrénées : le calvaire des voisins d'une base logistique de la SNCF à Lannemezan

 Le va-et-vient d'un train-usine fait fuir les riverains. / © Régis Cothias/FTV
Le va-et-vient d'un train-usine fait fuir les riverains. / © Régis Cothias/FTV

Depuis trois ans, la SNCF rénove la voie ferrée entre Toulouse et Tarbes. Pour cela, elle utilise une base logistique à Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées. Le va-et-vient des engins, en particulier d'un train-usine, fait vivre un calvaire aux habitants voisins de la base.

Par Marie Martin

C'est un chantier d'envergure. Depuis trois ans, la SNCF rénove les 150 kilomètres de voie ferrée entre Tarbes et Toulouse. Pour stocker le matériel nécessaire à cette réfection (le ballast, les rails, les traverses et les caténaires), la SNCF utilise une base logistique à Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées.
© Régis Cothias/FTV
© Régis Cothias/FTV
Mais tout ce matériel doit être acheminé sur le chantier, à fur et à mesure que celui-ci avance. C'est donc un ballet d'engins qui part de Lannemezan le jour mais aussi la nuit. Tout ceci occasionne du bruit, des vibrations, des poussières et les fumées des locomotives. Or, des personnes habitent tout près de cette plate-forme. Et leur vie est devenue bien difficile.

Les nuisances contraignent ce couple et leurs deux enfants à quitter chaque soir leur maison pour aller dormir dans un gîte, plus loin. C'était impossible pour la famille de s'endormir. La SNCF, d'ailleurs, paye le gîte en question mais les habitants la trouvent peu encline à reconnaître les nuisances. La SNCF assure que tous les seuils à ne pas dépasser en matière de bruit ou de pollution sont respectés. Et dans le même temps, indemnise le remplacement des fenêtres des habitations du quartier donnant sur la base.

Ces travaux vont durer jusqu'en mars 2020. Après cela, la base devrait retrouver un peu de calme. Mais les voisins s'inquiètent de l'avenir du site : ils redoutent une reconversion pour le frêt de marchandises, qui ferait perdurer leur calvaire.

Voir le reportage de Régis Cothias et Emmanuel Fillon, de France 3 Occitanie :
Hautes-Pyrénées : le calvaire des voisins d'une base logistique de la SNCF à Lannemezan

Sur le même sujet

Les + Lus