Dans les Pyrénées, les lacs de montagne à hauteur de kitesurf

Le lac de Bious-Artigues dans les Pyrénées-Atlantiques / © Riding to Explore
Le lac de Bious-Artigues dans les Pyrénées-Atlantiques / © Riding to Explore

Ils sont deux explorateurs d'un nouveau genre. Armelle Courtois, championne de kitesurf, et Martin Thomas, champion de canoë-kayak, surfent sur des lacs de montagne, tractés par un "kite". Une expérience inédite, menée en France dans les Pyrénées, mais aussi dans les Alpes ou à l'étranger.

Par Eric Coorevits

Leur projet s'intitule "Riding to explore", traduisez "Surfer pour explorer". Armelle Courtois, vice-championne du monde de kitesurf et Martin Thomas, vice-champion d'Europe de canoë-kayak sont passionnés par les grands espaces et les sports de glisse.

Faire voler des ailes sur des lacs d'altitude

Ces deux sportifs de haut niveau se sont fixés un défi, celui de parcourir les plus beaux lacs de montagne en France et à l'étranger à hauteur de kitesurf, cette planche tractée par une voile que l'on croise plutôt habituellement sur les littoraux exposés au vent. Les deux aventuriers ont entamé cette année leur  "tournée des grands lacs", d'abord en France, une partie dans les Alpes, l'autre dans les Pyrénées.

Les Andes et l'Himalaya après les Pyrénées et les Alpes

Armelle est toulousaine. Elle est professionnelle de kitesurf, engagée sur les circuits français et mondiaux de sa discipline. Martin est lui originaire de Charente. Il est passé par le pôle France de canoë-kayak de Pau. Il est lui aussi pratiquant et passionné de kitesurf.
Les deux complices connaissent donc parfaitement les lacs de montagne de la région Occitanie et entendent bien les intégrer dans ce vaste projet, qui à terme doit dépasser les frontières alpines ou pyrénéennes. Car l'objectif est également d'explorer ces lacs du bout du monde qui n'ont jamais été surfés. Dans les Andes, à plus de 3000 mètres d'altitude, puis dans l'Himalaya, entre 4000 et 5000 mètres.

On voudrait kiter sur les plus hauts lacs du monde, et donc partir vers les plus hauts massifs. Les Andes, dans un premier temps, puis l'Himalaya. Aujourd'hui, plus personne ne peut aller sur l'Everest pour la première fois, mais les lacs que l'on trouve là-haut, ça n'a encore jamais été fait...
Armelle Courtois, vice-championne du monde de kitesurf


Montrer la fragilité des espaces naturels

Le duo de kitesurfer souhaite partager cette aventure commune à travers un film, dont il recherche encore le financement. Au-delà de la recherche d'images spectaculaires, le but du projet "Riding to explore" est aussi de véhiculer un message écologique, afin de montrer des espaces naturels à protéger, et d'en souligner la fragilité.

Le recul des glaciers, le réchauffement climatique, ce sont des choses qui nous tiennent à coeur. A travers la médiatisation, ou par les réseaux sociaux, on veut faire passer un message fort.
Martin Thomas, champion de France et vice-champion d'Europe de canoë slalom


Voici un reportage sur le projet "Riding to explore"  réalisé dans la vallée d'Ossau, au bord du lac Gentau.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus