Tarbes : les agents des finances publiques manifestent contre les fermetures programmées de trésoreries

Mobilisation intersyndicale contre le projet de réforme du ministre Gérald Damanin. / © Emmanuel Fillon / France 3 Occitanie
Mobilisation intersyndicale contre le projet de réforme du ministre Gérald Damanin. / © Emmanuel Fillon / France 3 Occitanie

Fermetures de trésoreries départementales, regroupements de services, délocalisations vers des "Maisons France Services" : les agents des finances publiques sont vent debout contre la réforme du ministre Gérald Darmanin, programmée pour 2022. Journée de grève et manifestations dans toute la France.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

Le plan de réforme des Finances Publiques élaboré par Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics, suscite l'opposition de très nombreux agents dans tous les départements, avec l'appui d'une importante proportion d'élus locaux.
L'objectif : faire des économies, moderniser et concentrer le réseau du Trésor Public, en mettant à profit la multiplication des démarches faites par internet.

La méthode :
  • fermer des trésorreries départementales dans certaines "petites" communes;
  • regrouper des services dans les agences restant ouvertes;
  • et délocaliser des services - et des agents - dans le réseau "Maison France Services".

Ces nouvelles entités "multiservices" doivent accueillir des regroupements de services publics décentralisés - CAF, Pôle Emploi, CPAM, etc...
 
Des représentants des 3 syndicats appelant à la grève ont pris la parole devant les grévistes, sur le perron du Centre des Finances Publiques de Tarbes. / © Emmanuel Fillon / FTV
Des représentants des 3 syndicats appelant à la grève ont pris la parole devant les grévistes, sur le perron du Centre des Finances Publiques de Tarbes. / © Emmanuel Fillon / FTV

A Tarbes ce matin, à l'appel d'une intersyndicale CGT, Solidaires et FO, une quarantaine d'agents en grève se sont rassemblés devant le Centre des Finances Publiques des Hautes-Pyrénées - dont les grilles sont restées baissées pour la journée.
 
Les grévistes réclament le retrait pur et simple du projet de restructuration concocté par leur ministre de tutelle.
 
Les agents grévistes des Finances publiques recueillent des signatures d'usagers sur une pétition contre le projet de réforme de Gérald Darmanin. / © Emmanuel Fillon / FTV
Les agents grévistes des Finances publiques recueillent des signatures d'usagers sur une pétition contre le projet de réforme de Gérald Darmanin. / © Emmanuel Fillon / FTV

Ils sont mobilisés contre le "plan Darmanin" depuis le début de l'année, et sont passés à la vitesse supérieure, maintenant que les cartes géographiques des projets de fermetures de trésoreries sont connues, département par département.
Une délégation a été reçue par 2 élues : Mmes Jeanine Dubié (députée) et Viviane Artigalas (sénatrice), à la permanence de la première, preuve du soutien que cette contestation reçoit de la part des élus locaux concernés par ce plan de fermetures annoncées.

 
Carte des fermetures de trésoreries en Hautes-Pyrénées figurant sur le tract intersyndical CGT-FO-Solidaires / © CGT 65
Carte des fermetures de trésoreries en Hautes-Pyrénées figurant sur le tract intersyndical CGT-FO-Solidaires / © CGT 65
Au total, l'intersyndicale annonce la fermeture de 13 trésoreries en 3 ans dans l'ensemble du département des Hautes-Pyrénées. Malgré les perscpectives de mobilités pour les personnels, prévues dans le projet, les représentants syndicaux craignent jusqu'à 50 suppressions de postes.
 
Fermeture programmée en 2022 pour la trésorerie de Bagnères de Bigorre, comme pour une dizaine d'autres en Hautes-Pyrénées. / © Emmanuel Fillon / FTV
Fermeture programmée en 2022 pour la trésorerie de Bagnères de Bigorre, comme pour une dizaine d'autres en Hautes-Pyrénées. / © Emmanuel Fillon / FTV

De plus ils prophétisent des difficultés dans les démarches administratives pour les populations isolées, dans les zones rurales ou en secteur de montagne, celles qui sont les moins bien desservies par l'internet et la téléphonie mobile.
Il leur faudra, si ce plan est appliqué sans modification, parcourir en moyenne 45 km pour se rendre dans une antenne des services de l'Etat.
Exemple avec ce reportage tourné à Bagnères de Bigorre, par Thierry Sentous et Emmanuel Fillon.
Tarbes : les agents des Finances Publiques manifestent contre les fermetures de trésoreries


 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus