VIDEO - Le Tarbais Romain Pagnoux (encore) sacré champion du monde d'escalade handisport

Romain Pagnoux, lors des championnats du monde 2018, à Innsbruck en Autriche / © PHILIPP GUELLAND/EPA/Newscom/MaxPPP
Romain Pagnoux, lors des championnats du monde 2018, à Innsbruck en Autriche / © PHILIPP GUELLAND/EPA/Newscom/MaxPPP

Le Tarbais Romain Pagnoux avait déjà remporté deux titres de champion du monde d'handi escalade, en 2006 et 2018. Cette année, à Briançon, il s'est imposé une nouvelle fois au cours d'une ascension impressionnante. 

Par Adélaïde Tenaglia

A le voir grimper, on ne dirait pas que Romain Pagnoux a perdu toute mobilité de la cheville droite. Depuis un accident il y a 10 ans, ce Tarbais pratique l'handi escalade. Et cela lui réussit : déjà double champion du monde, en 2016 et 2018, il a remporté un nouveau titre à Briançon, le 16 juillet dernier.
 

Des vis dans la cheville droite

Romain Pagnoux a commencé l'escalade dès le plus jeune âge. A 8 ans, il grimpait déjà en salle, avant d'affronter les sites naturels des Pyrénées. Mais lors d'une chute, il y a 10 ans, il se fracture l'astragale, l'os qui permet de fléchir la cheville. Celle-ci se consolide mal, il est forcé de garder des vis dans sa cheville droite, qui perd alors toute mobilité.

Pourtant, Romain Pagnoux ne renonce pas à l'escalade, il continue de s'entraîner. Aujourd'hui, le voilà triple champion du monde d'handi escalade. A Briançon, pour les championnats du monde 2019, il a atteint le haut du mur d'escalade à une vitesse impressionnante, en moins de 3 minutes. Il s'est imposé dans sa catégorie RP3 (déficience neurologique et/ou raideurs physiques) devant un autre français, Mathieu Besnard.
La performance de Romain Pagnoux aux championnats du monde d'handi escalade 2019

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus