Un bateau de pêche coule au large d'Agde (Hérault) : deux hommes portés disparus, les recherches interrompues

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Le Creurer

Un navire de pêche de 12 mètres a coulé dans la nuit de dimanche à lundi à une vingtaine de kilomètres au large d'Agde (Hérault). Un homme a pu être repêché mais deux pêcheurs sont portés disparus.

Cette nuit, vers 00h15 le CROSS Med (Centre régional des opérations de surveillance et de sauvetage en mer méditerranée) reçoit le signalement d'une balise d'un bateau de pêche qui est en train de couler à une vingtaine de kilomètres au large d'Agde (Hérault). Après plusieurs tentatives de prises de contact par téléphone et VHF, la vedette SNSM "Terisse" de la station de Valras est dépêchée sur zone.
Vers 2 heures, un homme est repéré à proximité du lieu de déclenchement de la balise, le patron du navire, qui signale que deux autres marins étaient à bord avec lui au moment du naufrage. L'homme est en état de choc et en hypothermie. Ramené à Agde, il est pris en charge par les pompiers.

"Nous sommes arrivés les premiers sur zone. la mer était assez formée. On a pu localiser relativement rapidement le premier homme qui était près de la balise du bateau avec une petite lumière. Deux plongeurs l'ont récupéré et remonté sur le bateau de la SNSM. Il était en état de choc et en hypothermie," explique Michel Matthieu-Daudé, président de la SNSM d'Agde.
 

Deux plongeurs l'ont récupéré et remonté sur le bateau de la SNSM. Il était en état de choc et en hypothermie

Michel Matthieu-Daudé, SNSM d'Agde


"Nous sommes restés 15-20 minutes sur zone pour tenter de retrouver les deux autres naufragés mais sans résultat. Mais nous devions rapidement repartir parce que la personne sauvée demandait des soins. Ramenée à Agde, elle a été pris en charge par les pompiers. Sa température n'était que de 33 degrés." L'équipage de la SNSM est ensuite repartie sur les lieux du naufrage.

Nombreux moyens de recherche

Sur zone, de nombreux moyens de recherche sont mis en place  par le CROSS sous l'autorité de la Préfecture maritime de la Méditerranée. Au petit matin, un hélicoptère de la gendarmerie nationale et de la sécurité civile, la vedette SNSM de Sète a relayé celles d'Agde et de Valras, un patrouilleur et une douzaine de bateaux de pêche s'activaient à rechercher les deux disparus, deux frères, en début de matinée. 

Mais au vu des recherches effectuées par les importants moyens engagés et leur évaluation de la situation sur la zone du naufrage et sur proposition du directeur du Cross Med, le Préfet maritime de la Méditerranée a prononcé l’arrêt des recherches à 10h35.

Que s'est-il passé ? "Il y avait beaucoup de troncs d'arbres sur zone. L'hélice du bateau s'est peut-être prise dedans et cela a pu provoquer une voie d'eau," avance Michel Matthieu-Daudé.