Béziers : un stage de citoyenneté comme alternative à la prison

Trois à quatre fois par an, la PJJ (Protection Judicaire de la Jeunesse) de Béziers organise des stages de citoyenneté destinés à des jeunes condamnés par le tribunal pour enfants pour des délits. Il s’agit d’une vraie peine proposée comme une alternative à la prison. Immersion à Valras-Plage.

Un stage de citoyenneté était organisé ce jeudi à Béziers pour six jeunes condamnés par le tribunal pour enfants, leur mission du jour : nettoyer la plage - 26 octobre 2017
Un stage de citoyenneté était organisé ce jeudi à Béziers pour six jeunes condamnés par le tribunal pour enfants, leur mission du jour : nettoyer la plage - 26 octobre 2017 © France 3 LR
Ils étaient six ce matin là sur la plage de Valras pour la nettoyer. Six mineurs condamnés par le tribunal pour enfants de Béziers pour des délits (dégradations, rébellions, outrages, etc…).
Pour leur éviter de passer par la case prison, le juge leur a proposé d’effectuer un stage de citoyenneté.
Un stage pratique de plusieurs jours, où les jeunes revoient les principes et les valeurs de la société avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse :

Frédéric BARRET
Educateur Protection Judiciaire de la Jeunesse

L’idée est de sensibiliser les mineurs aux valeurs et aux notions de la citoyenneté sur plusieurs aspects, c’est une vraie peine, ils ont été condamnés par le tribunal de Béziers, mais comme toutes les condamnations pour les mineurs, elle a une vocation éducative...
 

Pendant les trois jours de stage, ces jeunes ont rencontré divers personnes : Procureur de la République, sapeurs-pompiers et aujourd’hui l’association Rescue Ocean les sensibilise à l’environnement à travers la pratique.

Benoît SCHUMANN
Président Association Project Rescue Ocean

On ne va pas leur demander de nettoyer tout le littoral, mais qu'ils remplissent des sacs, qu'ils s'impliquent.
 

Le reportage de Laura Laure Galy, Sylvie Bonnet et Joane Mériot.

durée de la vidéo: 01 min 46
Béziers : un stage de citoyenneté comme alternative à la prison ©France 3 LR

L'objectif : rappeler les valeurs républicaines de respect et de tolérance. Mais aussi, permettre à ces jeunes adultes de retrouver confiance en eux. De se sentir citoyen et responsable. De se retrouver, de discuter et de prendre conscience de sa vie comme nous l'explique Yvan* : 

"J’ai appris à voir les choses différemment, quand on a une peine d’emprisonnement on ne comprend pas forcément, on paye nos actes et là j’ai compris des choses, et j’espère avoir un bon avenir."

Dès demain, ces six garçons reprendront le cours normal de leur vie. Une vie que leurs éducateurs espèrent sans délit.

Près de 85% des jeunes passés par la protection judiciaire de la jeunesse ne récidivent pas.

* Le prénom a été modifié. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité justice jeunesse famille éducation prison
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter