Agression sexuelle entre “copains” après une soirée arrosée : 18 mois de prison ferme

Illustration - l'entrée du palais de justice de Béziers / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Illustration - l'entrée du palais de justice de Béziers / © SYLVAIN THOMAS / AFP

Deux ans de prison avec sursis ont été requis contre le jeune homme de 24 ans. Il avait introduit un préservatif et un stylo dans l'anus d'un compagnon de beuverie après une fête trop arrosée près de Béziers. La scène avait été filmée.

Par Josette Sanna

Trois ans d'emprisonnement dont 18 mois ferme. Une peine assortie de deux ans de mise à l'épreuve, c'est la sanction prononcée contre un jeune homme de 24 ans, qui avait introduit un préservatif et un stylo dans l'anus d'un autre jeune homme après une fête très arrosée.

Au delà des réquisitions

Le tribunal est allé au delà des réquisitions : deux ans de prison avec sursis avaient été demandés par le parquet.

L'homme, reconnu coupable d'agression sexuelle en réunion, était jugé ce matin par le tribunal correctionnel de Béziers pour des faits commis en février 2015 à Saint-Géniès-de-Fontedit (près de Béziers).

Il comparaissait  pour avoir introduit un préservatif et un stylo dans l’anus d’un jeune homme qui s’était endormi après une soirée très alcoolisée  pour fêter la Saint Valentin.

La victime, âgée de 19 ans au moment de l’agression, s’était rendu compte de la situation en allant aux toilettes.

Agression filmée

Cinq jeunes gens dont deux mineurs et une fille étaient présents au moment de l’agression sexuelle.

Une agression qui avait été filmée et diffusée sur messenger dans l’entourage de l’agresseur présumé.

Présent à l’audience, le prévenu a maintenu sa version : une bêtise, et une mauvaise plaisanterie qui ont mal tourné .

La victime, en revanche, n’était pas présente à l’audience.

« Quatre ans après les faits, il est traumatisé. Il a honte, et il a du mal à avoir une relation de couple et surtout il a très peur que ces images soient diffusées », ajoute l’avocate.

Deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve, assortis d’une obligation de soins ont été également prononcés à l’encontre du prévenu, ainsi que l'interdiction de diffuser les images de l'agression. 

Deux autres jeunes gens, mineurs au moment des faits seront convoqués ultérieurement par la justice des mineurs pour cette agression sexuelle.
 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus