Béziers : 5 habitants d'un immeuble sautent par la fenêtre pour fuir un incendie, 8 personnes intoxiquées

Bloqués par l'incendie dans la cage d'escalier de l'immeuble, certains occupants ont carrément sauté par les fenêtres du premier étage, certains ont été légèrement blessés. D'autres, restés plus longuement, ont été intoxiqués par les fumées. Trois familles vont devoir être relogées.

Rue des anciens Combattants à Béziers, avec l'étroitesse du vieux tissu urbain moyenâgeux qui rend difficile parfois des interventions de pompiers.
Rue des anciens Combattants à Béziers, avec l'étroitesse du vieux tissu urbain moyenâgeux qui rend difficile parfois des interventions de pompiers. © Google Maps - Street view

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault sont intervenus dans la nuit de vendredi 1er à samedi 2 janvier aux alentours de 1h du matin, rue des anciens combattants à Béziers dans l'Hérault, pour un feu d’immeuble de trois étages.

L'incendie se serait déclaré au rez-de-chaussée de la cage d’escalier en partie commune avec propagation des fumées aux étages.

Ne pouvant sortir de l'immeuble par l'escalier des parties communes, cinq résidents ont dû sauter par les fenêtres du premier étage avant l'arrivée des secours pour échapper à l'incendie.

8 personnes légèrement intoxiquées

Première arrivée sur place, la Police municipale a évacué 6 personnes. 3 autres occupants du deuxième étage ont été évacués grâce à l'échelle déployée par la trentaine de sapeurs-pompiers biterrois mobilisés sur place.

Quatre personnes mises en sécurité au 3ème étage, après la reconnaissance des lieux par les secouristes. Le feu a été rapidement maîtrisé au moyen d’une lance à eau.

Après évacuation complète de tous les logements, le bilan définitif fait état de 8 victimes légèrement intoxiquées : 5 adultes et 3 enfants dont un traumatisme à la cheville, suite au saut par la fenêtre. Toutes ont été prises en charge par les équipages des ambulances mobilisés et transportées sur le Centre hospitalier de Béziers.  

Trois familles devront être relogées et sont prises en charge par la mairie. Un feu de détritus et de divers matériels entreposés au pied de la cage d'escalier, avec un important pouvoir fumigène, serait à l'origine de l'incendie.

Une enquête a cependant été ouverte pour déterminer plus précisément les causes du départ de feu. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie pompiers