Femme massacrée à Béziers : deux hommes en garde à vue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Josette Sanna

Après le meurtre d'une femme dans la nuit de samedi à dimanche à Béziers, trois personnes ont été placées en garde à vue au commissariat de la ville. La première a été relâchée dans la soirée. La victime, âgée d'une trentaine d'années aurait été rouée de coups puis étranglée.

 Après le meurtre d'une femme dans la nuit de samedi à dimanche à Béziers, trois hommes sont en garde à vue au commissariat de la ville. Ils ont été appréhendés suite au témoignage d'un SDF. Alerté par des cris sur le plateau des poètes, l'homme a découvert une femme gisant sur le sol et il a donné l'alerte.

 Multiples traces de coups

La victime, une femme de 32 ans présentait de multiples traces de coups et blessures sur tout le corps ainsi que des traces de strangulation. D'après nos informations, son agresseur se serait servi de la lanière du sac de la jeune femme pour l'étrangler. La jeune femme, alcoolisée n'était pas SDF. Elle aurait eu une relation sexuelle avec son agresseur. 

Le premier des trois hommes placés en garde à vue a pu être mis hors de cause et le parquet de Béziers a donc ordonné sa remise en liberté peu après 22 heures.

Une suspicion de mort par asphyxie

Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers

"L'autopsie pratiquée dans l'après-midi du 16 mai par des médecins légistes de l'institut médico-légal de Montpellier conclue à une suspicion de mort par asphyxie, hypothèse qui devra être confirmée par des examens anatomopathologiques approfondis qui prendront plusieurs semaines. La victime présente également plusieurs traces de violences importantes dont la nature et la localisation ne seront pas communiquées pour préserver les investigations,"  explique Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers. 

"En revanche, en l'état, l'autopsie n'a pas permis de détecter des traces de violences sexuelles".

Plateau des poètes fermé jusqu'à nouvel ordre

"Le plateau des poètes est fermé jusqu'à nouvel ordre, a indiqué le maire de Béziers, Robert Ménard. Tant que les policiers en ont besoin, il restera fermé au public. Je sais qu'une femme est morte dans cet espace de tranquillité. Je n'ai pas plus d'informations. Il faut laisser travailler les policiers afin qu'ils retrouvent l'auteur. Si le parc doit rester fermé longtemps il le sera. J'attends que les policiers me disent ce que je dois faire dans ce domaine".