Un bouquiniste heureux à Mèze

Le livres d'occasion une bonne alternative au Smartphone trop neuf et trop cher! / © france3
Le livres d'occasion une bonne alternative au Smartphone trop neuf et trop cher! / © france3

Il s'appelle Eric Simard. Il a arpenté le monde à pied en voiture. Il vient de conclure un périple de 65 000 kms entre la terre de feu et le cercle polaire. Mais son amour des livres l'a fait revenir. Il a jeté l' ancre et l'encre à Mèze. A l'heure du roi Smartphone le livre rugit encore.

Par Laurent Beaumel

Pas besoin d'aimer les belles lettres ou les belles phrases. Il suffit juste d'être en phase avec cet objet culte qui s'appelle le livre. Quand vous entrez dans la caverne d'Eric Simard, ce qui vous saute aux yeux c'est la simplicité mais aussi le bel ordonnancement de la bibliothèque.
Oh! ne vous méprenez pas il ne s'agit pas d'une pièce aux boiseries qui craquent et aux échelles qui courent le long des rayonnages, non il s'agit d'un ancien garage, atelier, quelque chose dans le genre.
Un espace où se blotissent prés de 40 000 ouvrages, savamment répertoriés et classés.

Un aventurier de la littérature

Eric Simard n'en n'est pas à sa première bouquinerie, c'est comme ça qu'il l'appelle. Le bouquiniste qu'il est, en a ouvert deux avant celle-ci. La première sur l'Ile de la Réunion et c'était une première. La suivante plus près de chez nous, à Clermont L'Hérault. 

J'avais dans l'arrière pays 300 m2 et plus de 85 000 livres. Je l'ai revendu pour partir. Elle existe encore nous affirme Eric Simard.

L'homme qui a aussi été décorateur et qui a également travaillé dans de grands restaurants est venu s'installer dans le sud pour vivre de sa passion.
La décoration tout d'abord, mais un grand groupe Suédois anéantira ses espoirs, avant de revenir à ses premiers amours, la littérature et les livres d'occasion. Ce qui donne à Eric le sourire, c'est l'idée qu'un livre peut avoir plusieurs vies.
On peut si l'on est collectionneur trouver aussi des pièces plus rares. 

Les livres d'occasions ce n'est pas cher. C'est aussi écolo de se passer les livres et de se dire que d'autres ont pris du plaisir à le lire, avoue Eric Simard

Le ventre de la girafe est une caverne d'ali baba

A la Girafe, le nom de sa bouqinerie à Mèze on trouve des livres sur tout. Des bandes dessinées, des livres reliés, mais aussi des auteurs petits et grands qu'on lit à la sauvette ou plus paisiblement, confortablement installé dans un sofa. Ce qui passionne surtout notre bouquiniste se sont les illustrations de romans des années 70, 80. Romans noirs, science-fiction. Les couleurs et les dessins de certains illustrateurs n'ont plus de secret pour lui. C'est le cas de Michel Gourdon un illustrateur français, connu pour ses couvertures des éditions Fleuve noir. 

Tarzan l'homme qui tombe à pic

Le jour de notre passage, une exposition rendait hommage à Edgard Rice Burroughs, le papa de Tarzan. Ce vendeur de Taille crayon fit de l'homme de la jungle un succés planétaire. Tout cela si vous ne le saviez pas vous l'apprenez en fréquentant la Girafe.

l'heureux bouquiniste de Méze


En attendant il vous faudra attendre début Mars pour retrouver la Bouqinerie qui ferme ses portes une bonne partie de l'hiver. Juste de quoi faire durer le plaisir comme une bonne histoire.
Quand on vous dit que le bouquin même vieux c'est mieux qu'un Smartphone et surtout beacoup plus économique!

Sur le même sujet

Les + Lus