Un djihadiste de Lunel pourrait être lié à l'attentat contre le Bataclan le 13 novembre 2015 à Paris

Le soir de l'attaque terroriste contre le Bataclan à Paris le 13 novembre 2015. / © François Guillot. AFP
Le soir de l'attaque terroriste contre le Bataclan à Paris le 13 novembre 2015. / © François Guillot. AFP

Abdelilah Himich, un Marocain originaire de Lunel pourrait, selon les enquêteurs, avoir eu connaissance du projet d'attentats, et notamment celui de la tuerie du Bataclan.

Par Josette Sanna

Abdelilah Himich, est-il de près ou de loin lié aux attentats de Paris ? C'est en tous cas la thèse d'un article paru dans le Parisien.
Selon nos confrères, l'un des terroristes du Bataclan a tenté de joindre Abdelilah Himich lors de la tuerie perpétrée le 13 novembre 2015 à Paris.
Un otage aurait rapporté aux enquêteurs avoir entendu l'un des Kamikazes demander à son complice "s'il comptait appeler Souleymane". 


Emir d'une brigade de 300 combattants

Selon les policers de la DGSI ( direction générale de la sécurité intérieure), ce surnom pourrrait être attribué à Abdelilah Himich. Ce Marocain de 29 ans, ancien légionnaire originaire de Lunel ( Hérault), surnommé Abou Souleymane a rejoint les rangs de l'Etat islamique en Syrie en 2014. Il y a été nommé émir d'une brigade de 300 combattants étrangers.

Le soir de l'attaque du Bataclan, Foued Mohamed-Aggad a pris le téléphone d'un otage pour se connecter à Skype et contacter sa mère et son épouse. Dans ses contacts apparaît également l'adresse " himich.abdelilah". 
Un cadre de Daech a confié aux enquêteurs que Foued Mohamed-Aggad  et Abdelilah Himich et avaient combattu ensemble en Irak, et  que le premier aurait confié son épouse au second juste avant de rejoindre la France pour lancer les attaques".


Il avait "à minima" connaissance du projet

"Pour la DGSI, le tueur du Bataclan a donc probablement cherché à contacter Souleymane, pour prévenir sa femme de sa mort imminente", précisent les journalistes du Parisien.

Joint au téléphone par Francetv, le Parquet national anti-terroriste confirme les informations de nos confrères de presse écrite.

S'ils ne peuvent certifier qu'Abdelilah Himich a pris part aux attaques, les enquêteurs estiment que le djihadiste de Lunel avait à minima connaissance du projet.

Les Etats-Unis le considèrent comme l'un des reponsables des attentats de Paris.
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus