Hérault : un an de prison pour un SMS annonçant une fausse alerte à la bombe à Colombiers

Colombiers (Hérault) - le complexe scolaire - archives / © Google street view
Colombiers (Hérault) - le complexe scolaire - archives / © Google street view

Une femme a été condamnée ce lundi à 1 an de prison ferme par le tribunal de Béziers pour une fausse alerte à la bombe. Les faits remontent à vendredi et ont conduit à l'évacuation de l'école de Colombiers, dans l'Hérault. La quinquagénaire a été placée en détention à la maison d'arrêt de Perpignan.

Par Fabrice Dubault

La sanction est tombée... Un an de prison pour une fausse alerte à la bombe, alors que les réquisitions étaient de un an de prison dont 6 mois avec sursis.
Une condamnation lourde mais logique quand le pays est en état d'urgence.

La femme à l'origine de cette fausse alerte a été interpellée samedi après-midi dans le Biterrois avec son compagnon. L'homme a été rapidement relâché.
Les enquêteurs de la gendarmerie ont remonté à l'origine du SMS anonyme et au téléphone de la suspecte, bien qu'il s'agissait d'un portable à carte prépayée.

Le texto avertissait que "l'école primaire allait sauter dans l'heure".

Les motivations de la quinquagénaire restent floues. Elle aurait expliqué vouloir se venger des gendarmes.

Une fausse alerte à la bombe vendredi en début d'après-midi


L'école de Colombiers, près de Béziers, a été évacuée, vendredi, vers 13h30, à cause d'une alerte à la bombe. 150 enfants et éducateurs ont dû quitter l'établissement pour être regroupés sur le stade du village.

Il s'agissait d"une fausse alerte, émise par SMS avec un téléphone portable à carte prépayée et évidement anonyme. Elle a mobilisé 60 gendarmes et pompiers, ainsi que les démineurs durant plus de 3 heures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sauvetage en Lozère : un spéléo blessé a passé la nuit coincé dans la grotte de la Clujade

Près de chez vous

Les + Lus