Hérault : des anti-corrida s'invitent à Lunel pour l'ouverture des arènes

Les manifestants ont défilé dans les rues de Lunel pour dénoncer la cruauté de la corrida / © France 3 LR
Les manifestants ont défilé dans les rues de Lunel pour dénoncer la cruauté de la corrida / © France 3 LR

Ils étaient environ 500 anti-corrida dimanche après-midi à défiler dans les rues de Lunel à l'occasion de l'ouverture des nouvelles arènes. À 18 heures des corridas à pieds et à cheval auront lieu dans ce nouvel espace dédié à la tauromachie. 

Par ED

Plusieurs centaines de manifestants anti-corrida se sont rassemblés ce dimanche à partir de 14 heures devant les arènes San-Juan de Lunel, à l'appel du Comité radicalement anti-corrida (Crac Europe) et du Parti Animaliste notamment. 

Après deux ans de rénovation, ces arènes ouvrent à nouveau dimanche à 18 heures pour des corridas mixtes, à pied et à cheval, avec mise à mort

Les militants ont dénoncé la cruauté de cette tradition. La manifestation s'est déroulée dans le calme, sous haute surveillance, avec près d'une trentaine de camions de policiers et gendarmes. Un accrochage avec des adeptes devant le bar La Tauromachie, où le défilé a terminé, a néanmoins eu lieu plus tard dans l'après-midi. 

 

La soirée autour de la tauromachie accueille les torreros Sebastien Castella et Léa Vicens. L'humoriste et activiste Rémi Gaillard avait déjà appelé, mercredi dernier, via son association Anymal, à soutenir la manifestation de ce dimanche. "Quand la tradition tue, il faut tuer la tradition", avait-il écrit, rappelant que six toros allait être tués. 
 
​​​​​​​
​​​​​​​​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus