Hérault : touche pas à mon panneau "Michelin" en pierre de lave, c'est le nouveau slogan du village de Joncels

Joncels, près de Lodève, veut conserver un patrimoine insolite. Ses panneaux indicateurs blancs "Michelin" arborant fièrement le nom du village. Le maire et les habitants se sont battus pour stopper leur remplacement par une signalétique plus moderne. Une histoire de résistance rurale !
Joncels (Hérault) - la commune refuse de changer de panneaux de signalisation aux entrées et sorties du village. Tous veulent conserver les panneaux "Michelin" - 8 septembre 2020.
Joncels (Hérault) - la commune refuse de changer de panneaux de signalisation aux entrées et sorties du village. Tous veulent conserver les panneaux "Michelin" - 8 septembre 2020. © F3 LR
A Joncels, commune située sur les terres de l'Orb, à l'ouest de Lodève, aux confins de l'Hérault et de l'Aveyron, pas question de toucher aux bornes Michelin aux entrées et sorties du village.
La commune résiste au changement de panneaux de signalisation depuis le jour où le fils du maire a découvert des trous devant les panneaux en pierre de lave émaillé.

J'ai vite compris que nos panneaux allaient être victimes de nouvelles réglementations draconiennes du code de la route, comme dans les autres villages. Ils font partie de l'identité de la commune, de notre petit patrimoine.

Eric, le fils du maire de Joncels.

Joncels (Hérault) - la commune refuse de changer de panneaux de signalisation aux entrées et sorties du village. Tous veulent conserver les panneaux "Michelin" - 8 septembre 2020.
Joncels (Hérault) - la commune refuse de changer de panneaux de signalisation aux entrées et sorties du village. Tous veulent conserver les panneaux "Michelin" - 8 septembre 2020. © F3 LR

Des bornes en place depuis 1958

Alerté, Rémy Paillès, le maire de Joncels depuis 42 ans, engage rapidement le combat avec le département de l'Hérault. Et il n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

De ma propre initiative, je suis monté au créneau... sans réunion du conseil municipal, j'ai foncé. J'ai expliqué aux autorités que l'on avait été averti de rien et que l'on voulait garder nos vieux panneaux.

Rémy Paillès, maire de Joncels.

Avec les réseaux sociaux et surtout le bouche à oreilles, les habitants du village se sont mobilisés en nombre pour conserver les vieilles bornes installées en 1958.Aujourd'hui, les Joncelois ont gagné. Les bornes Michelin resteront où elles sont depuis 62 ans. De quoi donner des idées aux communes limitrophes...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite polémique société histoire culture patrimoine politique ruralité routes économie transports