• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Languedoc-Roussillon : 2018, l'une des années les plus chaudes jamais observées

Cette année, il a fait chaud en Languedoc-Roussillon... En tous les cas, plus que la moyenne ! / © Midi Libre / Sylvie Cambon / Maxppp
Cette année, il a fait chaud en Languedoc-Roussillon... En tous les cas, plus que la moyenne ! / © Midi Libre / Sylvie Cambon / Maxppp

Roland Mazurie, le chef du centre Météo France de Montpellier fait le bilan de l'année 2018. Selon ses analyses, cette année 2018 est soit la plus chaude jamais enregistrée sur nos stations de mesure, soit la seconde après 2014 qui était jusqu'alors reconnue comme la plus chaude dans notre région.

Par Olivia Boisson


Le bilan est sans appel. Cette année 2018 est l'une des plus chaudes enregistrées en Languedoc-Roussillon. Voici les températures moyennes de 2018 :
  • Nîmes-Courbessac : la moyenne de l'année 2018 s'établit à 16,6°C (soit + 1,4°C par rapport à la valeur normale - moyenne des années 1981-2010). En 2014, la moyenne était de 16,4°C
  • Montpellier-aéroport : avec une moyenne générale de l'année 2018 à 16,3°C (soit + 1,2°C par rapport à la valeur "normale")
  • Béziers-aéroport : la moyenne de 2018 est de 16,2°C (soit + 1,1°C au-dessus de la "normale"), égale au record de 2014
  • Perpignan-aéroport : la moyenne de l'année 2018 s'établit à 17,0°C (soit + 1,2°C par rapport à la valeur normale - moyenne des années 1981-2010), et battra l'ancien record de 2014 (16,9°C)
  • Carcassonne-aéroport : la moyenne de 2018 est de 15,3°C (soit + 1,1°C au-dessus de la "normale") et égale le record de 2014.

Au final, la majeure partie de l'année fut plus chaude que la valeur moyenne dite "normale". Seuls les mois de février et mars sont plus froids.


Roland Mazurie ajoute : "On notera que les 10 années les plus chaudes sur notre région furent toutes enregistrées après 1994, les 5 dernières (de 2014 à 2018) étant d'ailleurs la période de 5 années consécutives la plus chaude jamais observée", avant d'ajouter : "preuve que le changement climatique est bien en cours concernant ce paramètre thermique".
 

Plus de pluies qu'en 2017


Pour le spécialiste, cette année 2018 peut être considérée comme une année très pluvieuse. 40 à 60% de pluie en plus ont été enregistrées par rapport à la normale annuelle.

"Curieusement donc, on a récupéré cette année le manque de pluie de l'année précédente."

Voici les taux :
  • 835 mm à Carcassonne (+ 31 % d'excédent)
  • 843 mm à Sète (+ 53 % d'excédent)
  • 855 mm à Perpignan (+ 61 % d'excédent)
  • 862 mm à Narbonne (+ 38 % d'excédent)
  • 971 mm à Montpellier (+ 57 % d'excédent)
  • 976 mm à Béziers (+ 63% d'excédent)
  • 983 mm à Mende (+ 15 % d'excédent)
  • 1119 mm à Nîmes (+ 49 % d'excédent)
  • 1437 mm à Saint-Martin-de-Londres (+ 36 % d'excédent)
  • 3085 mm au sommet du Mont-Aigoual (1564 m d'altitude dans les Cévennes) soit 62 % de plus que la normale. 

Enfin, au niveau de l'ensoleillement, Montpellier a enregistré 2650 heures de présence de soleil en 2018, un tout petit peu moins qu'en 2017.
 
Languedoc-Roussillon : 2018, l'une des années les plus chaudes jamais observées
Roland Mazurie, le chef du centre Météo France de Montpellier fait le bilan de l'année 2018. Selon ses analyses, cette année 2018 est soit la plus chaude jamais enregistrée sur nos stations de mesure, soit la seconde après 2014 qui était jusqu'alors reconnue comme la plus chaude dans notre région. - F3 LR - Récit : C.Alazet

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus