• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le célèbre tableau “Marat assassiné” s'invite au musée de Lunel

Venu du château de Versailles, le tableau "Marat assassiné" a été déballé et installé dans le Musée Médard, à Lunel. / © JP.Faure/FTV
Venu du château de Versailles, le tableau "Marat assassiné" a été déballé et installé dans le Musée Médard, à Lunel. / © JP.Faure/FTV

Un beau cadeau éphémère pour Lunel ! La ville héraultaise vient de recevoir un tableau du château de Versailles : le  célèbre "Marat assassiné". Il s'agit un prêt de 8 mois, obtenu à l'occasion du 230ème anniversaire de la Révolution française.

 

Par Isabelle Bris

Ce chef d'oeuvre retraçant la mort de Marat, le révolutionnaire assassiné par Charlotte Corday, a donc pris ses quartiers jusqu'à l'hiver prochain à Lunel, dans l'Hérault. 

Cette grande huile sur toile, commandée au peintre David, a été prêtée à la ville jusqu'au premier février prochain,  à l'occasion du 230ème anniversaire de la Révolution française.

A découvrir dès le 26 juin


L'exposition ouvrira ses portes au public dans le musée Médard, à Lunel, le mercredi 26 juin. 
 

C'est un moment très important pour nous !


nous a déclaré très ému Claudio Galleri, le conservateur de ce jeune musée, créé il ya cinq ans.


"C'est l'arrivée d'un tableau qui est un symbole de l'histoire de l'art,  qui de plus a un lien très fort avec nos collections,  c'est un moment très important pour nous."


 
Dans le cadre du plan national « Culture près de chez vous », le musée Médard accueille un chef-d'œuvre exposé à Versailles : "Marat assassiné, 13 juillet 1793". / © JP.Faure/ FTV
Dans le cadre du plan national « Culture près de chez vous », le musée Médard accueille un chef-d'œuvre exposé à Versailles : "Marat assassiné, 13 juillet 1793". / © JP.Faure/ FTV


C'est dans le cadre du plan national « Culture près de chez vous »,  que le musée Médard accueille un chef-d'œuvre habituellement exposé à Versailles. 

Ce tableau représente Jean-Paul Marat, révolutionnaire français assassiné chez lui le 13 juillet 1793 par Charlotte Corday.

Commandé au peintre David par la Convention, cette toile hautement politique fait écho à nombre d'ouvrages présents dans la collection de Louis Médard. 
 

Qui était Louis Médard ?


Né à Lunel en 1768, fils d'une famille bourgeoise de commerçants protestants, Louis Médard était une négociant en toiles indiennes.

Il a aussi consacré une grande partie de sa vie à rassembler des livres rares et précieux, pour les léguer à sa ville natale.

Ce bibliophile lunellois a collectionné des pièces de théatre autour de la période révolutionnaire ; entre autre des écrits de Marat et un copie de la lettre écrite par Charlotte Corday à son père, quelques jours avant sa mort. 





 

Sur le même sujet

Sécheresse : l'inquiétude des éleveurs du Roussillon

Les + Lus