2 prix pour France 3 Languedoc-Roussillon à la 27e Nuit de la presse

Sète (Hérault) - Emilien Jubineau (France 3) reçoit le prix du scoop de l'année lors de la 27e nuit de la presse - 26 juin 2013. / © F3 LR N.Chatail
Sète (Hérault) - Emilien Jubineau (France 3) reçoit le prix du scoop de l'année lors de la 27e nuit de la presse - 26 juin 2013. / © F3 LR N.Chatail

La soirée s’est déroulée au Théâtre de la Mer, à Sète, mercredi soir. 250 participants, journalistes et communicants, ont assisté à la cérémonie organisée par le Club de la presse Languedoc-Roussillon. France 3 a reçu 2 trophées sur les 7 distribués.

Par Fabrice Dubault


France 3 a reçu le Prix du reportage télé, pour un sujet réalisé par Florent Hertmann, Cédric Métairon et Alain Lefaure de France 3 Languedoc-Roussillon, pour «Un chirurgien high-tech au CHU de Montpellier».
Et le Prix de la révélation et du scoop de l’année, a été remis à Emilien Jubineau de France 3 Languedoc-Roussillon pour l’affaire des paris truqués sur le handball.

Lors de la remise du prix, Emilien Jubineau a tenu "ironiquement" à remercier le directeur du SRPJ de Montpellier, le commissaire divisionnaire Gilles Soulié et le procureur de la République Brice Robin, sans qui il n'aurait pu recevoir cette récompense.
Il a rappelé que depuis ce scoop, révélé le 25 septembre 2012, il est interdit de SRPJ et est persona non grata au Parquet de Montpellier. Les deux institutions, visiblement importunées par la révélation de cette affaire, refusent désormais de travailler avec lui.
Notre confrère a rappelé que le "travail de journaliste s’oppose parfois à celui de la communication", "il faut le concevoir et l’accepter".
Il a enfin rendu hommage aux journalistes reporteurs d’images (JRI), notamment Cédric Métairon, sans lesquels il n’y aurait pas de télévision.

Les récompenses ont été attribuées par un jury issu de la société civile :
  • Docteur David Noca, chirurgien et directeur scientifique de la Société Française et Francophone de Chirurgie de l’Obésité et des maladies métaboliques
  • Brigitte Simonetta, responsable de la communication de GrDF Languedoc-Roussillon
  • Fabrice Lorente, président de l’université de Perpignan
  • Philippe Winling, gérant du Rockstore
  • Cyril Payon, propriétaire de la cave de l’Ormarine
  • Isabelle Parrot, directrice de la licence professionnelle parfumerie à l’UM2
  • Latifa Adjmi, directrice de la maison pour tous de Marvejols
  • Maître Françoise Heuillon-Schnitzler, bâtonnière du barreau de Nîmes
  • Olivier Roirand, le président du Club de la presse Montpellier Languedoc-Roussillon
Le jury était présidé cette année par Patricia Allémonière. éditorialiste et grand reporter au service étranger de TF1.

La cérémonie animée par des membres du Club de la presse, notamment des pigistes confrères, était pleine d'humour, de légèreté, de chansons et de clins d'oeil. Les oreilles de certains politiques de la région ont dû leur siffler.

Lors des pré-sélections, le Club a reçu 130 candidatures provenant de 36 médias.

Revoir le sujet de France 3 primé.
• Prix du reportage télé : Florent Hertmann, Cédric Métairon et Alain Lefaure de France 3 Languedoc-Roussillon, pour «Un chirurgien high-tech au CHU de Montpellier».


Montpellier : on opère à l'aide d'un robot

 

Les lauréats 2013

• Prix du communiqué de presse : Christelle Ducarme, du Conseil Général, pour «Cuisinez malin pour trois fois rien», avec le Conseil Général, c’est possible!"
• Prix de l’article de presse : Sophie Guiraud, de Midi Libre Montpellier pour «Dans le couloir de la mort».
• Prix du reportage radiophonique : Romain Poisot, du Mouv’, pour «La Vida Loca»
Prix du reportage télé : Florent Hertmann, Cédric Métairon et Alain Lefaure de France 3 Languedoc-Roussillon, pour «Un chirurgien high-tech au CHU de Montpellier».
Prix de la révélation de l’année : Emilien Jubineau de France 3 pour l’affaire des paris truqués sur le handball
• Prix du Club (remis à un journaliste en début de carrière) : Jean-Baptiste Decroix, de La Gazette de Montpellier, avec «Maïa, 33 ans, violée à 8 ans « J’ai grandi dans la honte et la colère».
• Prix de la photographie de presse : Vincent Andorra, pour «Sorties de flotte à Sète, le jeu de massacre».

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus