Affaire Léa : la réclusion à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté requise pour Seureau

Procès de l'affaire Léa au palais de justice de Montpellier du 17 au 21 novembre 2014 / © France 3 LR
Procès de l'affaire Léa au palais de justice de Montpellier du 17 au 21 novembre 2014 / © France 3 LR

L'avocat général Patrick Desjardins a requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans à l'encontre de Gérald Seureau pour le meurtre et le viol de Léa 17 ans le 1er janvier 2011.

Par Laurence Creusot

Pendant près d'une heure et quart Patrick Desjardins est revenu sur le crime atroce perpétré par Gérald Seureau.

"On ne saura jamais quelle phrase, quel geste a pu déchaîner cet accès de violence".
"Ce passage à l'acte il était quasi programmé du fait même de la structure mentale de l'auteur.
Une fois le crime commis il s'est totalement détaché de cet acte"
L'avocat général revient sur cette obsession morbide, de fantasme de mort de Seureau
"C'est un Tartuffe. Son chantage au suicide c'est de l' esbrouffe."
Il n'a jamais été question de se l'appliquer à lui-même.

La fascination pour le crime.

"Votre fascination pour le crime, pour le viol, c'est cela qui vous a conduit à passer à l'acte, Gérald Seureau !"
"Comment peut-on dire que l'on n'avait pas l'intention de tuer? On ne peut pas porter des coups à mains nues sans avoir l'intention de tuer."dit d'une voix forte l'avocat général.
"Vous avez à juger un homicide volontaire ! "dit le représentant du ministère public en s'adressant aux jurés.

L'avocat général décrit le viol. Un viol intervenu après les violences, après les coups.
Patrick Desjardins mime le geste de la tête de Léa dans la terre.
Seureau n'a pas bougé depuis le début. La tête inclinée. Les yeux vers le sol.
"Je ne veux pas imaginer que vous ayez continué après sa mort ? Je ne veux pas le croire. Je ne veux pas croire que vous ayez fait encore des gestes après sa mort.Je ne veux croire pas croire en l'atroce."

Un homme dangereux

"Y a pas d'amnésie il se rappelle de tout !"
"Seureau n'a pas évolué. C'est le même. Sa dangerosité est énorme"

"L'homme que vous avez à juger est dangereux."
Patrick Desjardins s'adresse aux jurés pour leur demander d'alléger le fardeau de la famille de Léa.
Est-ce que Seureau a tué : oui ! est-ce qu'il a violé : oui !
La peine de la réclusion à perpétuité : elle s'impose. dit l'avocat général Desjardins avec calme.

"Il n'a pas de circonstances atténuantes." Patrick Desjardins réclame la réclusion à perpétuité assortie d' une mesure de sûreté de 22 ans.”

Seureau dans le box ne réagit pas.
Dehors les membres de la famille dignes parlent de soulagement.

Les avocats de la défense vont plaider.
Le verdict sera prononcé dans l'après-midi.

Ecoutez les réactions au réquisitoire de Me Armandet avocat de la partie civile puis de Me Epailly avocat de la défense
vendredi midi : réactions des avocats réquisitoire Seureau
interview de Maitre Armandet pour la partie civile interview de Maitre Epailly pour la défense

Regarder cet extrait du 12/13 de France 3 LR, E Jubineau présente le réquisitoire de procureur de la République.
 

Les réquisitions du procureur contre Gérald Seureau meurtrier présumé de Léa
JT midi vendredi 21 novembre duplex E Jubineau réquisitoire procès Seureau Montpellier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus