Candidatures PS à Montpellier : Paris décide de ne rien décider avant le 6 juillet

10 jours supplémentaires de réflexion pour le parti et les 4 prétendants. 10 jours de flou de plus pour beaucoup et un nouveau délai pour le premier fédéral de l'Hérault, Hussein Bourgi, pour trouver une solution. Des primaires militantes ou citoyennes se profilent.

Paris 7e - Siège du PS rue de Solférino - archives
Paris 7e - Siège du PS rue de Solférino - archives © google maps

Mercredi soir, rue de Solférino, une nouvelle date butoir a été fixée au 6 juillet pour départager Hélène Mandroux, maire PS sortant, Jean-Pierre Moure, président PS de l'Agglo de Montpellier, Philippe Saurel et Laurent Béaud.

Qui sera le candidat officiel du PS aux municipales de Montpellier en mars 2014 ?
La réponse reste aujourd'hui sans réponse.

Un sondage d'avril, plaçait Jean-Pierre Moure (35%), Philippe Saurel (35%) et Hélène Mandroux (33%) au coude à coude, des intentions de vote.


durée de la vidéo: 01 min 46
Montpellier : 4 candidats PS pour un fauteuil de maire

Les quatre prétendants socialistes à la mairie de Montpellier ont convenu de poursuivre leurs discussions jusqu'au 6 juillet pour décider lequel d'entre eux sera candidat aux municipales de mars 2014, lors d'une réunion mercredi soir autour de responsables du PS, a-t-on appris jeudi auprès de l'un des participants.
"Chacun a fait des propositions et on s'est mis d'accord pour se redonner un petit peu de temps, jusqu'au 6 juillet, pour continuer les discussions politiques", a indiqué ce participant à l'AFP.

Le 6 juillet, "il faudra arrêter à la fois la solution, s'il y en a une, et les modalités de validation de la solution politique", a ajouté ce participant.
Autrement dit, la direction du PS, à cette date, "prendra ses responsabilités sur la solution politique à mettre en oeuvre s'il n'y a pas d'accord" entre les candidats.
"Les discussions continuent de façon constructive et devront trouver un débouché au plus tard le 6 juillet", a confirmé le secrétaire national aux Fédérations, Alain Fontanel.
"Il y a eu un effort dans le dialogue. Chacun a fait des propositions de rassemblement", a précisé un participant.

Quatre personnes souhaitent défendre les couleurs du PS aux élections municipales de mars 2014 :

Selon ce même participant à la réunion de mercredi soir, Hélène Mandroux a proposé que Philippe Saurel soit premier adjoint à la mairie et vice-président de l'agglomération, déclarant qu'en ce qui la concerne, elle n'irait pas au-delà de mi-mandat.
Jean-Pierre Moure a proposé quant à lui, si sa candidature est retenue, que Philippe Saurel devienne premier adjoint de la mairie et vice-président de l'agglomération Philippe Saurel a proposé pour sa part que, s'il était élu, Jean-Pierre Moure devienne président de l'agglomération.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives élections municipales 2020 parti socialiste politique