• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux braqueurs en fuite stoppés par des témoins à Frontignan

Carte Frontignan (Hérault) / © F3 LR
Carte Frontignan (Hérault) / © F3 LR

Dans la soirée du samedi 23 mai, deux braqueurs qui tentaient de prendre la fuite, à Frontignan, dans l'Hérault, ont été stoppés par des témoins. C'est la deuxième fois en deux jours que des passants neutralisent des cambrioleurs dans la région de Montpellier. 

Par FG avec AFP


Des témoins ont neutralisé deux hommes qui venaient de rafler la recette d'un tabac-presse à Frontignan dans l'Hérault samedi soir, deux jours après un épisode similaire à Montpellier, a t-on appris dimanche de sources policière et judiciaire.
Les deux braqueurs âgés de 19 et 20 ans ont fait irruption encagoulés et armés dans un tabac-presse.

Ils ont emporté la recette avant de prendre la fuite en voiture. Un témoin, également en voiture, leur a alors bloqué la rue mais les braqueurs ont pu dégager leur véhicule en reculant et ont alors délibérément foncé sur le témoin, "qui a pu les neutraliser avec un passant", a indiqué la source policière, selon laquelle le butin, dont le montant n'a pas été précisé, a été récupéré.

Les deux agresseurs, connus pour de petits faits de délinquance, ont été placés en garde à vue au SRPJ de Montpellier. Jeudi soir, à Montpellier, des témoins avaient eux aussi réussi à maîtriser un homme de 19 ans qui venait de braquer un buraliste. 

L'homme avait tiré à deux reprises, à bout portant, en direction du buraliste pour qu'il lui remette la recette mais l'arme s'était enrayée, a indiqué dimanche à l'AFP, Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier.

Avant de quitter les lieux, le braqueur présumé a sérieusement blessé le commerçant à coups de crosse. Il a ensuite été neutralisé par des passants jusqu'à l'arrivée rapide des policiers, a précisé M. Barret.

Le jeune homme a été mis en examen samedi soir pour "tentative d'homicide volontaire et vols à main armée" et incarcéré à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier.
La recette volée, d'un montant de 1.000 euros, a été restituée. "Il faut louer le civisme de ces témoins", a estimé M. Barret au sujet de ces deux affaires.

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus