Cet article date de plus de 6 ans

Exercice nocturne de sécurité à l'aéroport de Montpellier-Méditerranée

Ils se préparent au pire. La nuit dernière, secours, forces de l'ordre et services de l'Etat étaient sur le pont pour un exercice grandeur nature d'atterrissage d'urgence. La scène du drame fictif, c'est l'aéroport de Montpellier et l'objectif est de confronter la sécurité aux situations extrêmes.

23h30 mardi soir.
Le vol fictif EX 999 de la compagnie Air WYZ, c'est en fait un car pour cet exercice, vient de se poser en urgence sur l'aéroport de Montpellier-Méditerranée, après un incident technique. L'atterrissage a été très violent donc les pompiers sont alertés.

42 personnes sont à bord du faux avion.
Priorités des secours : écarter la menace d'incendie et sécuriser passagers et personnel de bord. Les 60 figurants sont en 3e année d'école d'infirmiers et se prêtent volontiers au jeu.

Une heure après l'accident, les équipes d'urgentistes du SAMU 34 s'organisent. Un poste médical de secours est improvisé dans l'aérogare pour traiter les cas les plus graves.

Et là, tout est testé, au plus près du réel, comme par exemple, l'information aux familles des victimes.

Les 20 observateurs de cet exercice proposeront des recommandations dans les prochaines semaines, pour permettre, si besoin, d'aménager et d'améliorer les plans de secours, au plus vite.

durée de la vidéo: 02 min 05
Montpellier : exercice nocturne de sécurité sur l'aéroport

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité aéronautique transports aériens pompiers