FISE 2015 : le festival vu du web

Les passionnés de sports extrêmes sont largement connectés sur les réseaux sociaux pour faire vivre le FISE sur le web. / © Twitter / Capture d'écran
Les passionnés de sports extrêmes sont largement connectés sur les réseaux sociaux pour faire vivre le FISE sur le web. / © Twitter / Capture d'écran

Découvrez une sélection de quelques moments vécus lors de la 19e édition du FISE de Montpellier, et partagés sur les réseaux sociaux.

Par Claire Digiacomi

Depuis le 13 mai, le mot-clé "#Fise" pullule sur les réseaux sociaux dans la région de Montpellier. Des dizaines de photos, vidéos et tweets relatent le Festival international des sports extrêmes (FISE), depuis les rangs des spectateurs comme depuis les coulisses.

Si vous ne pouvez assister aux compétitions, ou tout simplement si vous n'en avez pas encore eu assez, voici ce que le web raconte du festival qui se tient jusqu'à 17 mai à Montpellier.
 
L'an dernier, 500 000 spectateurs avaient assisté aux compétitions sur les rives du Lez aménagées pour l'occasion.

 
Matthias Dandois, trois fois champion du monde de BMX à seulement 26 ans, a fait une petite démonstration de ses talents vendredi 15 mai.
 
Autour des compétitions, le FISE est l'occasion de rencontrer de nombreux artistes.
 Thomas Lemoine, cycliste de MTB et BMX, a partagé ses photos du FISE sur les réseaux sociaux.
 
Beaucoup de (très) jeunes se rendent au festival, en tant que spectateurs comme ici, mais aussi en tant que compétiteurs.
 

Les rives du Lez ont connu des aménagements très importants ces dernières semaines pour que l'événement puisse avoir lieu.
 

Une photo publiée par Cora (@coraa_b) le

L'Espagnol Danny Leon, skateur professionnel, capturé en pleine figure.
 

Sur les réseaux sociaux, certains spectateurs affichent leur amour pour le festival. 

Le Fise by night...! #fise

Une photo publiée par Antoine Castelli (@k_stel) le

Avec des compétitions jusqu'à 23 heures et des soirées organisées autour du périmètre du festival, les rives du Lez continuent de s'animer la nuit grâce au FISE.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus