Galthié/Altrad : le MHR condamné à payer plus de 560.000€ à l'ex-entraîneur

Fabien Galthié et Mohed Altrad - 2014 / © mhr
Fabien Galthié et Mohed Altrad - 2014 / © mhr

Le Conseil de Prud'hommes de Montpellier, après délibéré, a condamné, lundi, en premier ressort, le club de rugby de Montpellier à payer 380.000€ à Fabien Galthié, en dommages et intérêts pour résiliation fautive de contrat & préjudice moral. Et près de 184.000€ en salaire et congès payés.

Par Fabrice Dubault


La justice prud'hommale vient de condamner le MHR pour résiliation fautive de contrat de travail en faveur de Fabien Galthié.

L'objet du litige entre les deux hommes forts du MHR durant plus de trois saisons, porte sur les indemnités exigées par l'ancien entraîneur de Montpellier, écarté en décembre 2014. Il réclamait 1,4 million d'euros.

Pascal Adde-Soubra, l'avocat de Galthié, avait réclamé lors de l'audience du 11 janvier, une indemnité de 1,4 million d'euros pour son client couvrant "les rémunérations qu'il aurait dû percevoir au terme de son contrat".

Les manipulations de l'employeur visant à écarter (le manager) de ses fonctions, et l'exclure du monde professionnel, ont été retenues" par les juges, s'est félicité son avocat, Me Pascal Adde-Soubra. "M. Galthié, joint au téléphone, est très touché par la décision rendue, et par le fait que la procédure vexatoire, et le traitement médiatique qui fut le sien, (sont) aujourd'hui reconnus par la justice", a-t-il ajouté.

Montpellier : le MHR condamné à verser 560.000€ à Fabien Galthié
Reportage F3 LR : C.Monteil et T.Will - F3 LR

La justice accorde donc à Fabien Galthié :

  • 300.000€ de dommages et intérêts pour résiliation fautive
  • 80.000€ de dommages et intérêts pour préjudice moral distinct
  • 1.000€ au titre de l'article 700
  • 167.338,60€ brut pour rémunération du 27 janvier 2015 au 11 janvier 2016
  • 2.535,44€ brut pour retenue salariale consécutive à la mise à pied conservatoire de 5 jours
  • 14.198,43€ brut pour indeminté de congès payés
Le MHR et Fabien Galthié sont par ailleurs, déboutés de toutes les autres demandes.

Les Prud'hommes de Montpellier n'ont pas accordé l'exécution provisoire du jugement, tout appel est donc suspensif.
Cette décision de première instance est susceptible d'appel, des 2 parties.

L'avocat du MHR estimait à l'énoncé du jugement qu'il "n'était pas satisfaisant" et annonçait son intention de faire appel.

Le club n'a fait aucune faute et n'a pas l'intention de régler quelque somme que ce soit", a justifié Me Bez.


L'appel étant suspensif, Fabien Galthié reste lié au MHR jusqu'au terme de son contrat, qui court jusqu'en juin 2017.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus