Gard : circulation modifiée pour le 2ème week-end de travaux de la tranchée de Manduel

Des perturbations sont prévues jusqu'au lundi 21 septembre entre Nîmes et Avignon ou Marseille. / © G CHP
Des perturbations sont prévues jusqu'au lundi 21 septembre entre Nîmes et Avignon ou Marseille. / © G CHP

TER détournés ou supprimés, gares desservies par cars. Entre Nîmes et Avignon et Nîmes et Marseille, la circulation ferroviaire est perturbée jusqu'à lundi prochain. C'est le dernier grand week-end de travaux du chantier de Manduel pour le contournement Nîmes-Montpellier.

Par Sylvie Bonnet


Depuis vendredi 19 septembre matin et jusqu'à dimanche 21 septembre soir, la circulation des trains TER sera profondément modifiée sur les lignes Avignon-Nîmes et Marseille-Nîmes. Ces modifications horaires sont dues aux travaux de réalisation d’une tranchée couverte du contournement Nîmes-Montpellier à Manduel.
Certains trains sont supprimés, d'autres détournés et d'autres seront ralentis.

Pour les TER Avignon-Nîmes

Les TER circuleront dans les horaires habituels en étant détournés par la ligne rive droite du Rhône.
Attention les gares de Manduel, Beaucaire et Tarascon ne seront pas desservies par le train. Une substitution par autocar sera mise en place. 

  
Pour les TER Marseille-Nîmes

La plupart des TER circuleront via Avignon avec un temps de trajet allongé de 15 à 20 mn. Certains TER seront supprimés entre Nîmes et Marseille.
Attention,  la gare de Arles ne sera pas systématiquement desservie par ces TER. Quatre autocars complèteront la desserte train pour les trajets domicile-travail le vendredi 19 et le samedi 20 septembre.
Le vendredi 19 septembre, les abonnés TER ont été autorisés à emprunter les INTERCITÉS 4768/9 et 4766/7 entre Nîmes et Marseille.
Pour connaître le programme des circulations TER modifiées et des cars de substitution, aller dans la rubrique HORAIRES & TRAFIC du site TER Provence Alpes Côte d'Azur et rechercher un horaire.


2ème week-end de travaux pour la tranchée de Manduel

C'est un tunnel de plus d'un kilomètre de long qui doit s'achever à Manduel. Son objectif : le franchissement sous-terrain de la ligne LGV Méditerranée, de la ligne Tarascon-Sète, de la route départementale 3 et de la route de Jonquières. Au total, quelques 50 mille m3 de béton et près de 500 mille tonnes d'acier.

Une fois les galeries posées, les équipes poursuivront la construction de la tranchée couverte, sous les voies, sans perturber le trafic.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : quand les jeunes brisent la solitude des personnes âgées

Les + Lus