Cet article date de plus de 8 ans

Grève des policiers municipaux de Montpellier

Les policiers municipaux de Montpellier seront rares, ce vendredi soir, pendant la fête de la musique. A l'appel de leurs 4 syndicats, la moitié de ces 120 fonctionnaires territoriaux a débrayé pour 24 heures. Les policiers de "terrain" réclament une prime accordée à leurs homologues administratifs.

Une prime mensuelle de 300 euros est attribuée à ceux qui travaillent dans les bureaux, mais pas à ceux qui sont sur le terrain, d'où les revendications des policiers de rue.

Les explications de Christophe Jaune, délégué CGT.


La manifestation des policiers devant la mairie de Montpellier.



Vendredi soir, la section Interco34 CFDT de la Ville de Montpellier et le syndicat Force Ouvrière de la Ville de Montpellier, annonçaient se retirer de l’intersyndicale police municipale.

En effet, suite au mouvement de grève, les dernières propositions faites par l’administration sont pour ces 2 syndicats, une avancée significative, tant sur le régime indemnitaire, que sur les conditions de travail et les moyens matériels (véhicules…).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève police social sécurité