Jake White : "La France ne peut pas fonctionner comme il y a 50 ans et gagner"

L'entraîneur de Montpellier Jake White a réagi à la déroute de l'équipe de France 62-13 face aux All Blacks en quart de finale du Mondial de rugby : "Si la France veut rivaliser avec la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Australie ou l'Argentine, elle doit changer."


Les Bleus se sont très lourdement inclinés 62-13 en quart de finale de la Coupe du monde de rugby face à la Nouvelle-Zélande. Une défaite qui n'a pas l'air de surprendre Jake White, l'entraîneur de Montpellier. 

"La France doit changer"


Pour rappel, Jake White a entraîné l'Afrique du Sud avec qui il a été champion du monde en 2007. "Si la France veut rivaliser avec la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Australie ou l'Argentine, elle doit changer.", a-t-il déclaré.

La France ne peut pas fonctionner comme il y a 50 ans et être forte.", assure Jake White.


Interview de Jake White, entraîneur de Montpellier
P. Bard et N. Chatail

Un "problème avec l'EDF" pour Mohed Altrad


Mohed Altrad, président de Montpellier, estime qu'il "y a un vrai problème avec l'équipe de France".

"Il ne faut pas réagir à chaud, tout le monde donne un peu trop son avis en ce moment, il faut tirer cela au clair mais cela ne se fera pas en trois jours", a t-il dit à l'AFP, invitant à saisir "une opportunité de tout mettre à plat, de faire un diagnostic complet en six mois".

Pas de débat dans le rugby français ?


"Quand j'assiste à une réunion du rugby français, une personne prend la parole et dit ce qu'il faut faire, puis une autre, de façon trop péremptoire. Il faudrait plus de calme, de sérénité", déclare Mohed Altrad.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité