La Ligue des droits de l'Homme porte plainte contre Jacques Domergue pour des propos contre les Roms

La Ligue des droits de l'Homme (LDH) a annoncé, vendredi, avoir déposé une plainte pour provocation à la haine et à la discrimination raciale contre Jacques Domergue. La tête de liste UMP-UDI à la mairie de Montpellier est suspectée de propos racistes tenus à l'encontre des Roms.

Jacques Domergue - UMP - 2013.
Jacques Domergue - UMP - 2013. © F3 LR

Dans cette plainte, envoyée le 24 février au procureur à Montpellier et dont une copie a été remise à la presse, la LDH reproche à Jacques Domergue (UMP) ses propos parus dans la revue "Artdeville". Propos qui susciteraient "un sentiment de rejet et d'hostilité à l'égard des Roms".


"Les Roms n'ont rien à faire sur le centre-ville. Je vous le dis clairement. Je serai intransigeant sur la sécurité (...). Je suis sur la ligne Estrosi. Aujourd'hui, je vois des Roms qui agressent les jeunes, les vieilles dames au distribanque. Ça je ne le tolérerai pas. C'est manu militari qu'ils seront sortis du centre-ville", affirme le candidat.

La réaction de Jacques Domergue

"Cette plainte est totalement incompréhensible. Je n'ai fait que reprendre des propos du premier adjoint au maire de Montpellier, M. Fleurance qui parlait des nuisances que représentent les Roms", a dit Jacques Domergue à l'AFP.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice politique élections municipales 2020 les républicains