• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lion de Poussan : le propriétaire du fauve cultivait du cannabis à côté de la cage

Le lion endormi par les services vétérinaires / © france3 LR
Le lion endormi par les services vétérinaires / © france3 LR

L'homme qui détenait un lion dans son jardin à Poussan dans l'Hérault  et qui s'est finalement rendu à la gendarmerie,  sera jugé en décembre. En plus de la détention de fauve sans autorisation , il doit répondre de production de cannabis et de détention illégale d'armes.

Par L.C.

Anthony Crapet, le propriétaire de Ciam a été déféré devant le parquet à Montpellier, suite à sa garde à vue. Il sera jugé le 17 décembre prochain devant le tribunal correctionnel de Montpellier.
L'homme qui gardait un lion dans son jardin sera poursuivi pour détention de fauve sans autorisation. Il encourt deux ans de prison.
Par ailleurs il est poursuivi pour détention illégale d'armes : il possédait chez lui, sans permis, une carabine et un pistolet.
Le propriétaire du lion cultivait aussi du cannabis dans une cabane juste à côté de la cage du fauve. Une production très élaborée avec chauffage et ventilation. La propriété présentait un système d'alarme impressionnant. En plus du mur d'enceinte, et des alarmes, un système d'éclairage balayait la propriété de nuit.
Le propriétaire du lion de Poussan sera jugé le 17 décembre / © France 3 LR
Le propriétaire du lion de Poussan sera jugé le 17 décembre / © France 3 LR

Ciam hébergé en Belgique

Ciam le lion âgé de 14 mois est arrivé en Belgique.
Ausculté, endormi par les services vétérinaires, le fauve a été confié à la fondation 30 millions d'amis.

Récidiviste

A sa sortie du tribunal, Anthony Crapet a expliqué qu'il craignait d'aller en prison. 
Il a déjà été une condamnation inscrite sur son casier judiciaire.
Le propriétaire du lion, sans ptrofession, explique qu'il cultivait du cannabis pour sa seule consommation.

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus