Le local d'une députée PS vandalisé samedi soir à Montpellier

Vitre brisée, restes calcinés, façade taguée, la permanence parlementaire d'Anne-Yvonne Le Dain a été vandalisée ce samedi soir, aux alentours de 23h à Montpellier. 

La député de l'Hérault réagit suite au vandalisme de son local. C'est la quatrième fois d'après elle. ©France 3 Languedoc-Roussillon
Le local d'Anne-Yvonne Le Dain a été incendié dans la nuit de ce samedi. Les vitres ont été brisées et des tags ont été laissés par les vandales. "C'est fini de trahir", peut-on lire sur une des portes du bâtiment, surplombé d'une étoile jaune. 

Selon la police, des tags ont été réalisés dans toute la ville. Des inscriptions de la même couleur et de la même typographie ont été retrouvées dans les rues adjacentes. Deux distributeurs à billet ont aussi été dégradés. 

Récidives


La député de la 2ème circonscription de l’Hérault n'en est pas à sa première attaque. Sa permanence parlementaire, rue André Michel, entre le boulevard du Jeu-de-Paume et le cours Gambetta, à Montpellier, avait déjà fait l'objet de vandalisme il y a de ça quelques semaines.

La démocratie permet de concentrer la violence dans les mots.

a-t-elle souligné. 

► Réaction d'Anne-Yvonne Le Dain, députée PS, réalisée par Jean-Philippe Faure et Nicolas Chatail
durée de la vidéo: 00 min 50
La députée PS Anne-Yvonne Le Dain réagit suite à la détérioration de sa permanence parlementaire ©France 3 Languedoc-Roussillon


Selon l'élue du Parti Socialiste, ce serait la quatrième fois que l'on s'en prendrait à son local.


Anne-Yvonne Le Dain rapproche ces actes avec les diverses politiques locales contestées. Les Zadistes et les manifestants pro ou anti migrants sont particulièrement dans son viseur :

Là je pense que c'est la fin du mouvement zadiste, ces gens qui pensent que seule leur opinion est valable, (...) des gens qui ont un discours mondialisé humanitaire et une pratique violente, hors la loi. 



► Réaction d'Anne-Yvonne Le Dain, députée PS, réalisée par Jean-Philippe Faure et Nicolas Chatail
durée de la vidéo: 01 min 12
La députée PS Anne-Yvonne Le Dain réagit suite à la détérioration de sa permanence parlementaire ©France 3 Languedoc-Roussillon

"J'ai toujours porté plainte, je n'ai jamais passé sous silence les quatre fois [où le local a été vandalisé, ndlr]" a-t-elle ajouté. Deux interpellations relatives aux manifestations d'hier ont été effectuées en lien avec les tags.

Deux personnes sont actuellement en garde à vue. Une enquête judiciaire est en cours. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers politique parti socialiste