Montpellier : découverte dans la lutte contre le papillon palmivore ravageur des palmiers

Le papillon palmivore "Paysandisia archon" - archives / © lephotonaute.fr
Le papillon palmivore "Paysandisia archon" - archives / © lephotonaute.fr

Une nouvelle étude sur le papillon palmivore "Paysandisia archon" vient de montrer que le mâle attire la femelle en émettant une phéromone sexuelle au niveau de la patte, découverte qui ouvre des perspectives en matière de lutte contre ce ravageur de palmiers.

Par Fabrice Dubault


Selon cette étude commune de l'Inra, du CNRS et du Cirad publié récemment à Montpellier, le fonctionnement de ce papillon est différent de celui des autres papillons, dont ce sont les femelles qui attirent habituellement le mâle en émettant une phéromone.
Le "Paysandisia archon" possède trois paires de pattes, articulées grâce à leur fémur, tibia et tarses. Le mâle frotte sa patte médiane contre le support sur lequel il est posé, comportement qui provoque une attraction de la femelle, laquelle atterrit près du mâle, indique l'étude.

Dans ces pattes, a été identifié un composé unique, dont la structure chimique est originale pour une phéromone de mâle et s'avère similaire à celles de phéromones sexuelles émises par les femelles de papillons apparentés au papillon palmivore, ajoute l'étude.

Les odeurs émises par les androconies (organe odorant des ailes) des mâles sont alors très bien perçues au niveau des antennes de leurs congénères femelles.
Cette découverte offre des perspectives prometteuses en matière de lutte intégrée contre cette espèce qui ravage les palmiers, par exemple par des techniques de piégeage sexuel, souligne le Cirad.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus