• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : ils s'opposent à la destruction de la zone verte des Cévennes

Les habitants du quartier veulent empêcher la progression des engins de chantier / © A.A.
Les habitants du quartier veulent empêcher la progression des engins de chantier / © A.A.

Des habitants du quartier des Cévennes se sont opposés ce matin à l'entrée en action des engins de chantier. Il est prévu de construire un immeuble de 60 logements dans une zone verte transformée en jardins partagés.

Par Laurence Creusot

C'est un habitant du quartier qui raconte la scène : " Ce matin à la première heure,  une entreprise mandatée par les ACM (Office public de l'habitat) de Montpellier est arrivée pour commencer à détruire l'espace vert de la zone des Cévennes."

Les habitants se sont interposés pour empêcher la progression d'un engin de chantier de travailler.
"Les habitants du quartier des Cévennes Las Rebes sont opposés à la construction de 60 logements là où ils avaient mis en place un projet social de jardin partagé et de parcours de santé."

Les habitants des Cévennes opposés à la construction d'un immeuble sur la zone verte / © A.A.
Les habitants des Cévennes opposés à la construction d'un immeuble sur la zone verte / © A.A.

Le témoin de la scène,qui fait partie du comité de quartier, explique aussi que la mairie n'a pas tenu compte du souhait des habitants.
Les arbres condamnés dans le quartier des Cévennes à Montpellier / © A.A.
Les arbres condamnés dans le quartier des Cévennes à Montpellier / © A.A.

Des policiers sont intervenus car les habitants du quartier bloquaient la progression d'une pelle mécanique. Le chantier est arrêté pour l'instant.
Le responsable des ACM a fait constaté l'infraction par huissier.

La réponse des ACM

Alain Braun directeur du développement de ACM habitat, qui était sur place ce matin, explique que le permis de construire existe depuis mars 2015 et que les associations et les riverains ont usé de  tous les recours possibles devant le tribunal administratif. ACM est dans son droit.
"L'entreprise devait poser les clôtures tout autour du chantier quand une quinzaine de personnes sont intervenues pour empêcher le travail de la pelle mécanique. Le terrain appartient à ACM et nous avons un permis de construire en bonne et due forme pour 67 logements sociaux. Il s'agit d'un immeuble de 2 étages et nous nous sommes engagés à donner 8 000 m2 à la mairie de Montpellier pour qu'elle crée un espace vert."

"Nous sommes entre deux nécessités : 16 000 personnes attendent un logement social à Montpellier et il faut aussi préserver des zones vertes",explique Alain Braun que nous avons joint par téléphone.


Le responsable des ACM a fait constaté l'infraction par huissier. Le chantier est interrompu.

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus