• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : des patients mobilisés à Saint-Eloi après la suspension de leur médecin

Les patients inquiets se sont regroupés en collectif pour être pris en compte par le CHU de Montpelllier. / © F3LR
Les patients inquiets se sont regroupés en collectif pour être pris en compte par le CHU de Montpelllier. / © F3LR

Ils souffrent de graves maladies du sang. Une cinquantaine de patients de l'hôpital Saint-Eloi de Montpellier s'inquiètent de leur prise en charge après la suspension du professeur qui les suit. Le docteur Rossi est interdit d'excercer pour 3 mois par le Conseil de l'Ordre.

Par Sylvie Bonnet

A partir du 1er septembre 2015, le Professeur Rossi, spécialiste des maladies du sang à l'hôpital Saint-Eloi de Montpelllier, ne pourra plus exercer la médecine. Une sanction disciplinaire prononcée pour une durée de 3 mois par le conseil de l'Ordre des médecins. Motif invoqué: une plainte de l'Agence régionale de santé pour un comportement inadapté et des manquements à la déontologie médicale. Le professeur fait appel de cette décision mais en attendant, c'est l'incertitude pour ses patients. 

Les patients regroupés en collectif

Suite à cette mise à pied, ces patients ne savent pas quelle va être leur prise en charge par le CHU de Montpellier pendant l'absence de leur médecin. Certains patients dénoncent des querelles entre médecins et craignent d'en subir les conséquences. Par ailleurs, suivis depuis des années par le professeur Rossi, ils lui conservent toute leur confiance. C'est pour cela qu'ils menacent, en collectif, de porter plainte contre le CHU.

L'hôpital se veut rassurant

La Direction de Saint-Eloi affirme que tout sera mis en oeuvre pour assurer le suivi des patients du Professeur Rossi. Mais le temps presse car le médecin est suspendu dès mardi prochain et les patients n'ont pas, à ce jour, rencontré son remplaçant.
Des patients désemparés après la suspension de leur médecin à l'hôpital Saint Eloi de Montpellier
Florent Hertmann et Yannick Leteurnier ont enquêté au CHU de Montpellier.










Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus