• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier sera capitale de l'eau avec le salon international Hydrogaïa

Montpellier - le salon Hydrogaïa 2014 - archives / © Réseaux LR
Montpellier - le salon Hydrogaïa 2014 - archives / © Réseaux LR

Le savoir-faire et les innovations de la filière française de l'eau seront mis à l'honneur, à Montpellier, les 25 et 26 mai lors du salon Hydrogaïa. Cette année, ces rencontres internationales accueilleront également à Montpellier les premières "assises régionales de l'eau".

Par Fabrice Dubault


Créé en 2011, le salon sera cette année consacré à la "gestion des ressources en eau dans le contexte des changements globaux", ont annoncé ses organisateurs lors d'une conférence de presse.
Organisé au parc des expositions, il accueillera notamment Jean Jouzel, vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).

Les spécialistes de la filière eau sont notamment réunis sous la bannière "France Water team", qui compte 450 adhérents, a rappelé Sylvain Boucher, président du Pôle de compétitivité Eau. Le secteur représente 65.000 salariés en France et 12
milliards d'euros de chiffre d'affaires, a-t-il souligné.

Depuis la fin du 19ème siècle, la France a développé un savoir-faire en matière de technologies de gestion de l'eau", rappelle M. Boucher, parlant d'une véritable "école française de l'eau".


"Nous sommes performants dans l'innovation mais moins à l'exportation", dit Benoît Gillmann, président du réseau d'entreprises Swelia, alors qu'à l'export "le potentiel est énorme".

Une délégation internationale de représentants de 23 pays, dont le Brésil, et des bailleurs de fonds internationaux, sont attendus à Hydrogaïa. Montpellier ambitionne de devenir une des "capitales de l'eau", forte notamment de ses entreprises spécialisées et de son cluster académique, IM2E, l'Institut montpelliérain de l'eau et de l'environnement.

Parallèlement aux rencontres d'affaires et aux conférences techniques, la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées a souhaité tenir le 25 mai ses premières "assises régionales de l'eau".

L'eau est au coeur des politiques publiques", explique Agnès Langevine, vice-présidente de la région. "C'est un enjeu majeur, en termes de préservation de la ressource, d'aménagement du territoire, pour l'agriculture et singulièrement la viticulture ou encore le développement du tourisme".


La région, qui souffre à la fois de sécheresse et d'inondations violentes et récurrentes, a donc souhaité "réunir l'ensemble des acteurs de l'eau afin de faire un état des lieux de la ressource à l'horizon 2030". Afin de "co-construire une nouvelle politique régionale de l'eau" qui serait "intégrée, solidaire et durable", a ajouté Mme Langevine.

Plus d'infos sur le site du salon Hydrogaïa.
P
lus d'infos sur le pôle de compétitivité eau.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus