Cet article date de plus de 3 ans

Occitanie : la Région veut devenir le premier territoire à énergie positive d’Europe

La Région Occitanie a signé une convention, mercredi à Béziers, avec EDF pour accélérer ses efforts en matière de transition énergétique.

Des aérogénérateurs (éoliennes) sur le site d'Opoul Perillos, près de Narbonne - archives
Des aérogénérateurs (éoliennes) sur le site d'Opoul Perillos, près de Narbonne - archives © GEORGES GOBET / AFP
Produire plus d’électricité qu’elle n’en consomme : c’est l’objectif que s’est fixée la région Occitanie. Sa présidente Carole Delga a signé mercredi 19 juillet avec le PDG d’EDF Jean-Bernard Levy un partenariat "pour une région innovante, décarbonée, créatrice d’emplois et solidaire".

D’ici 2050, l’Occitanie veut devenir la première région d’Europe à énergie positive. Pour cela, elle entend réduire de 40% au moins ses dépenses d’énergie, tout en multipliant dans le même temps sa production d’énergie durable par trois.

L'eau, le soleil et le vent dans la région fournissent des ressources naturelles qu'il serait dommage de ne pas exploiter.



Carole Delga rappelle qu’un "cap a été fixé" :

La Région a déjà commencé à agir pour la réduction des consommations d’énergie et le développement des énergies renouvelables, avec l’extension de l’éco-chèque logement, plusieurs appels à projets, ou encore un premier lycée à énergie positive.


La rencontre s’est tenue au centre EDF EN (Energies Nouvelles), à Colombiers près de Béziers dans l'Hérault. C’est d’ici que sont supervisés et contrôlés à distances tous les parcs solaires et éoliens exploités en Europe.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique environnement société écologie pollution énergies renouvelables énergie transition énergétique carole delga