Préavis de grève dans les écoles dès le 1er septembre à Montpellier

Les employés municipaux devant l'hôtel de ville de Montpellier - 23 juin 2015 / © France 3 LR
Les employés municipaux devant l'hôtel de ville de Montpellier - 23 juin 2015 / © France 3 LR

La rentrée s'annonce électrique à Montpellier. En cause : un bras de fer entre les agents municipaux et la mairie qui a décidé de privatiser le service d'entretien de 4 établissements de la ville. Les 5 organisations syndicales de la mairie ont déposé un préavis de grève pour lundi.

Par Zakaria Soullami


Le 23 juin dernier, une manifestation d'agents municipaux était organisée devant la mairie de Montpellier. Depuis, la situation ne s'est pas arrangée et la rentrée scolaire risque d'être mouvementée la semaine prochaine dans la capitale régionale.

A l'origine du conflit : les conditions de la réorganisation des services d'entretien des écoles. Le maire avait envisagé de supprimer 153 postes sur les 600 de ces services, en privatisant certains postes. 

La raison : "30% d'absentéisme, ce n'est pas acceptable", selon Philippe Saurel, le maire de Montpellier.






Les explications d'Emilien Jubineau :
Bras de fer entre agents municipaux et la mairie, la rentrée s'annonce électrique à Montpellier
E. Jubineau

Depuis, la copie a été revue, il ne devrait pas y avoir de telles suppressions d'emploi. Mais les 5 organisations syndicales de la mairie ont déposé un préavis de grève pour lundi, le premier jour de la rentrée scolaire.

Elles dénoncent l'arrivée de la privatisation dans un premier établissement scolaire puis dans trois autres cet automne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus