Semaine des quatre jours et demi : le patron de la FCPE à Montpellier

Préférer "les enfants aux ronds-points". C'est ainsi que  Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, a demandé à Montpellier aux collectivités territoriales de considérer la réforme des rythmes scolaires.

Jean-Jacques Hazan à la mairie de Frontignan
Jean-Jacques Hazan à la mairie de Frontignan © France " LR
Le patron de la FCPE a fait oeuvre de pédagogie pour convaincre les élus de l'intérêt d'une telle réforme.
Interrogé sur le coût de la mesure (cantines, animateurs.), qui soulève des réticences chez certains élus, Jean-Jacques Hazan a répondu: "les enfants d'abord, les trottoirs et les ronds-points après ! Les choix doivent être faits en fonction des enfants".

Favorable au passage à 4,5 jours par semaine dans les écoles primaires publiques, voulu par le ministre Vincent Peillon, M. Hazan a ajouté qu'il n'y avait pas "qu'à l'Etat de faire des arbitrages: les mairies, intercommunalités, départements et régions sont aussi concernés".
M. Hazan a rappelé son credo concernant les nouveaux temps scolaires: "Pas plus de 5 heures de cours par jour en primaire; pas plus de 6 heures par jour dans le secondaire; enfin, il faut réduire les deux mois de vacances d'été, qui créent une trop grande coupure", citant la Finlande et le Danemark en modèles.

La semaine de 4 jours et demi doit s'appliquer dès la rentrée 2013, d'après Jean-Jacques Hazan. "Qu'est-ce qui peut justifier qu'on continue à imposer aux enfants les pires conditions de travail de toute l'OCDE ?".
Sa réaction recueillie à Montpellier par Nicolas Mutel et Sylvie Bonnet

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation