• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La société montpelliéraine Smoove remporte le marché des vélib à Marrakech

A Marrrakech, les vélib de la société montpellliéraine Smoove s'appelleront "Médina Bikes" / © Smoove
A Marrrakech, les vélib de la société montpellliéraine Smoove s'appelleront "Médina Bikes" / © Smoove

"Médina bike", c'est le nom qu'aura le vélo en libre-service bientôt installé à Marrakech. La société Smoove, basée à Montpellier, a remporté l'appel d'offres portant sur 300 vélos. Une première pour une ville africaine, impulsée par l'ONU à l'occasion de la COP 22 début novembre.

Par Sylvie Bonnet

C'est donc la société montpelliéraine Smoove qui équipera Marrakech en vélos en libre-service. En remportant ce marché, l'entreprise de Saint-Gély-du-Fesc devient le premier opérateur à équiper une ville du continent africain.

300 vélib déployés à l'occasion de la COP 22


Smoove a remporté l’appel d’offres organisé par l’ONUDI, l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (rattachée à l’ONU), afin de déployer une flotte de vélos en libre-service à l’occasion de la COP22, du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech.
Mis en place en partenariat avec la structure locale « Estates Vision », Medina Bike sera le « vélib » de Marrakech, première ville du continent africain à bénéficier d’un système de vélos en libre-service. Composée de 300 vélos et d’une dizaine de stations, la flotte sera installée dans les lieux emblématiques de la ville comme la Koutoubia ou les jardins de Majorelle.

Saint-Gély-du-Fesc (34) : Smoove loue des vélos dans le monde entier
"Médina bike", c'est le nom qu'aura le vélo en libre-service bientôt installé à Marrakech. La société Smoove, basée à Montpellier, a remporté l'appel d'offres portant sur 300 vélos. Une première pour une ville africaine, impulsée par l'ONU à l'occasion de la COP 22 début novembre. - F3 LR - Reportage : J.P.Faure et B.Pansiot-Villon

Le vélo, une pratique ancestrale à Marrakech


Medina Bike répond à une volonté du roi Mohammed VI et du ministère de l'environnement marocain de lancer des initiatives concrètes autour du développement durable à l’occasion de la COP 22.  Et ce sera également l'occasion de renouer avec ce moyen de locomotion qui avait perdu du terrain, comme l'explique Laurent Mercat, PDG de Smoove, ravi d'avoir remporté le marché:

 A Marrakech, le vélo était un des modes principaux de déplacement mais a, comme en France, progressivement perdu du terrain. On peut d’ailleurs reconnaître les vrais Marrakchis à la présence d’une bicyclette devant leur maison ! Medina Bike est un outil de renaissance de cette pratique cyclable. Nous sommes très fiers d’avoir remporté cet appel d’offres prestigieux. Il matérialise notre engagement dans la recherche de solutions pour le développement du vélo en libre-service pour des villes plus agréables et plus vertes. Merci Marrakech !


Le service sera inauguré lors de la COP22 et s’inscrit dans la pérennité avec un contrat renouvelable d’une durée initiale de 5 ans. A l’image de Moscou, Helsinki ou Vancouver, le modèle économique de Medina Bike inclura la contribution d’un sponsor, dont les recherches sont en cours.

La société montpelliéraine Smoove

Créée en 2008, la société Smoove, basée à Montpellier avec un établissement industriel près de Lyon, conçoit, installe et fabrique des systèmes de Vélos en Libre-Service  (VLS) pour les villes.
Son atout : la « Smoove Box », technologie communicante directement embarquée sur le vélo (autonome en énergie) qui permet une installation sans cablage et sans génie civil de stations alimentées par énergie solaire.
Aujourd’hui, Smoove équipe près de 20 villes en France et à l’étranger dont Montpellier, Belfort, Clermont-Ferrand, Strasbourg, Saint-Etienne, Grenoble, Valence, Avignon. A l'étranger, l'entreprise montpelliéraine équipe Moscou (Russie), Astana, Shymkent, Almaty (Kazakhstan), Batumi (Géorgie), Malacca (Malaisie), Chicago Park (USA), Helsinki (Finlande), Vancouver (Canada) et bientôt Marrakech.
Smoove gère actuellement plus de 715 stations vélos, 8 800 vélos en libre-service et 13 000 vélos de location longue durée.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus